Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter

Le Business Plan

2 Avis > Donne ton avis

Le Business Plan

Téléchargement

1346 téléchargements

Le Business Plan

Extrait du document

 

==> Retrouvez toutes les astuces pour construire un bon business plan marketing sur digiSchool commerce.

 

Le plan d’affaires estun document écrit de présentation d’un projet de création d’entreprise. A ce titre,il doit être conçu et rédigé comme un instrument de marketing auprès d’un bailleur de fonds spécifique ou d’un futur partenaire. Sa rédaction facilite la planification et la réalisation du projet.

 

Voir un exemple de Business plan

 

 

Plan du document :

 

I. LA PAGE DE COUVERTURE

 

II. LE PROJET

 

1. Résumé du Projet

2. Mission d’entreprise

3. Description du projet

4. Objectifs du projet

5. Calendrier de réalisation

6. Forme juridique

 

III. LES PROMOTEURS

 

1. Curriculum Vitae

2. Bilan Personnel (à titre indicatif)

3. Structure organisationnelle

 

IV. LE PLAN MARKETING

 

1. Le Produit/Service

2. Analyse du marché

3. Stratégie de mise en marché

 

V. LE PLAN DE PRODUCTION ET D’EXPLOITATION

 

1. Production

2. Approvisionnement

3. Aménagement

4. Main d’oeuvre

 

VI. LE PLAN FINANCIER

 

1. Evaluation des Investissements

2. Evaluation du Fonds de Roulement

3. Coût total du projet

4. Schéma de financement

5. Prévision des charges et des ventes

6. Analyse financière du projet

 

 

I. LA PAGE DE COUVERTURE

 

 

Dans l’espace réservé à cette fin, inscrivez le titre du projet, de même que son adresse d’affaires. En une ou deux phrases, le promoteur devra dire exactement en quoi consiste son projet, c'est la proposition unique de vente. En un coup d’oeil, le lecteur devra se faire une idée exacte de l’objet du projet.

 

 

II. LE PROJET

 

 

1. Résumé du Projet

 

 

Décrivez brièvement votre projet. Vous devriez être en mesure de répondre aux questions suivantes : Quoi ? (Idée, Secteur d'activité, marché visé..), Qui ? (Promoteurs), ? (Localisation), Combien ? (Coût du projet), Quand ? (Date de démarrage).

 

 

2. Mission d’entreprise

 

 

Décrivez en quelque phrases la mission (raison d’être) de votre entreprise.

 

 

3. Description du projet

 

 

Cette rubrique devra dire exactement ce que vous voulez faire et comment vous compter le faire. Enumérer les principales étapes de réalisation de votre projet.

 

 

4. Objectifs du projet

 

 

Enumérer les objectifs que le projet vise à atteindre, en commençant par ceux à court terme et en terminant par ceux qui sont à long terme.

 

 

5. Calendrier de réalisation

 

 

Préciser le temps de réalisation des différentes étapes de votre projet (enregistrement, acquisition de local, aménagement, achat d’équipement, date prévue de démarrage, etc.).

 

 

6. Forme juridique

 

 

Rechercher la forme juridique qui conviendrait à votre projet d’entreprise (SARL, Groupement d’intérêt économique, société anonyme, etc.). Sachez qu’il y a des avantages et/ou des inconvénients associés à la forme juridique d’une entreprise. Prenez donc le temps de vous informer auprès d’un conseil juridique avant d’opérer votre choix.

 

 

III. LES PROMOTEURS

 

 

1. Curriculum Vitae

 

 

Indiquez votre nom et prénom, date de naissance, situation matrimoniale, adresse, formation et vos expériences de travail en commençant par les plus récentes. Mentionnez toutes les autres expériences pertinentes qui pourraient s’avérer utiles pour l’entreprise.

 

 

2. Bilan Personnel (à titre indicatif)

 

 

Le bilan personnel est la liste de tous ce que le promoteur possède (les actifs) et tout ce qu’il doit (les passifs). Faites votre bilan personnel en prenant soin de préciser :

 

 

- Pour les actifs : La valeur marchande de vos biens, actions et obligations, et non leur prix.

 

- Pour les passifs : Le solde à payer sur vos emprunts, hypothèques ou autres dettes. Indiquer le versement mensuel.

 

 

3. Structure organisationnelle

 

 

Répartition des tâches : Donner un bref énoncé des responsabilités et des taches que chaque promoteur accomplira au sein de l’entreprise.

 

Organigramme : Présenter l’organigramme que vous comptez mettre en place pour gérer votre projet d’entreprise.

 

 

IV. LE PLAN MARKETING

 

 

1. Le Produit/Service

 

 

Faites une description détaillée de votre produits (bien ou services) et de ses caractéristiques (qualité, durabilité, style, facilité d’entretien, etc.). Il s’agit ici de faire connaître votre produit (connaissance physique, les utilisations du produit, les atout et faiblesses par rapport aux produits concurrents).

 

 

2. Analyse du marché

 

 

Marché global : A partir des données statistiques des dernières années, évaluez l’importance et l’évolution de votre secteur d’activités pour la région visée. Aborder également les tendances du marché.

 

Marché visé : Déterminez le groupe de consommateur le plus susceptible d’acheter votre produit (groupe d’âge, sexe, revenu, profession, etc.). Déterminez où se trouve la majorité de cette clientèle (quartier, ville, village, etc.) et quel potentiel elle représente. Résumer les raison qui motivent vos client potentiels lorsque achète un produit semblable (qualité, prix, originalité, etc.)

 

Situation concurentielle : Nous arrivons sûrement sur un marché déjà servi par des producteurs et commerçants. Nous sommes obligés de nous battre pour leur arracher des parts de marché. Or la logique enseigne que pour mieux se battre contre quelqu’un, il faut chercher à connaître cette personne, essayer de cerner chez elle tous ses atouts mais aussi ses faiblesses. L’objectif ici est donc d’exploiter au mieux tous les points faibles de nos concurrents.

 

 

3. Stratégie de mise en marché

 

 

Distribution ou localisation : Pour un commerce ou une entreprise de services, déterminer la localisation de votre entreprise et expliquer les motifs ou les critères qui conduit à ce choix (achalandage, coût du local, facilité d’accès, proximité des services publics, etc.). Si votre produit nécessite un service de livraison, expliquez-en le fonctionnement (délai, coût, etc.).

 

Promotion : Faites part de vos objectifs publicitaires, du budget alloué pour chacun des moyens choisis pour atteindre la clientèle (publicité dans les journaux, dépliants, articles promotionnels, etc.). Etablissement d’un calendrier des activités promotionnelles.

 

Prix : Déterminez la politique générale des prix de vos produits. Expliquez comment votre politique de prix permettra à votre entreprise de pénétrer le marché et de vous y maintenir tout en générant des profits. Faites part de votre politique de crédit.

 

 

V. LE PLAN DE PRODUCTION ET D’EXPLOITATION

 

 

1. Production

 

 

Cette section s’applique aux entreprises manufacturières. Décrivez ici le processus de fabrication de votre produit et énumérer les principaux équipements qui seront requis. Mentionnez les matières premières qui seront utilisées. Déterminez la capacité de production de votre entreprise avec les paramètres suivants : nombre d’employés de production, nombre d’heure travaillées, etc.

 

 

2. Approvisionnement

 

 

Cela s’applique aux entreprises manufacturières et commerciales. Enumérer vos principaux fournisseurs. Il est également primordial de mentionner leur délai de livraison, leur politique de crédit.

 

 

3. Aménagement

 

 

Expliquer les améliorations qui devront être apportées au local pour le rendre opérationnel et fournissez si disponible, un plan d’aménagement de ce local de même qu’un échéancier des étapes de réalisation de l’aménagement.

 

 

4. Main d’oeuvre

 

 

Mentionnez le nombre d’emplois qui seront créés. Expliquez brièvement en quoi consisteront les besoins en main d’oeuvre et quelle sera la rémunération des employés (salaire, commission, emplois saisonniers, etc.)

 

 

VI. LE PLAN FINANCIER

 

 

1. Evaluation des Investissements

 

 

Les frais d'établissement : Les frais d’établissement constituent les premières dépenses qu’un promoteur effectue dans la mise en oeuvre de son idée. Ce sont par exemple, les frais d’étude de faisabilité engagés auprès d’un cabinet, les frais d’enregistrement au registre de commerce, les frais de constitution, etc. Ces dépenses, comme la plupart des investissements, sont liées à la nature de l’activité.

 

Les investissements corporels : Pour son fonctionnement, toute entreprise a besoin d’un certain nombre d’équipements, de construction, de moyens de transport, de mobilier de bureau, d’aménagement locatifs, etc. Tous ces investissements qui restent à la disposition de l’entreprise pour une durée au moins égale à un an, constituent les investissement corporels ou immobilisations corporelles. La totalité des immobilisations corporelles sont amortissables à l’exception des terrains.

 

Les immobilisations financières : Elles sont constituées des sommes que le promoteur est obligé de déposer auprès de certaines personnes physiques ou morales en vue d’exploiter pendant un certain temps un service.

 

 

2. Evaluation du Fonds de Roulement

 

 

Pour assurer le bon fonctionnement de l’entreprise, il convient de déterminer les sommes d’argent qui seront nécessaires pour que l’entreprise soit à mesure de faire face à ses obligations (achats de matière premières, frais d’électricité, eau, loyer, frais de personnel, etc.) durant les premiers mois. Ces décalages entre les entrées et les sorties de fonds, conjugués à toute la situation du démarrage conduisent à des déficits temporaires. C’est cet écart entre les liquidités et les obligations à très court terme (un mois) que l’on identifie ici comme étant le fonds de roulement.

 

Le fonds de roulement est don le financement nécessaire au promoteur pour faire face à ses besoins de fonctionnement en attendant que ses clients règlent ses ventes. Ce fonds de roulement fait partie intégrante du coût du projet.

 

 

3. Coût total du projet

 

 

Le coût total du projet est la somme du montant total des investissements et du montant total du fonds de roulement.

 

 

4. Schéma de financement

 

 

Après avoir déterminé le coût total du projet, il convient maintenant de dire d’où proviendra l’argent qui servira à son financement. Sur l’origine du financement, le bailleur de fonds cherche à savoir deux choses :

 

 

- Quel est le degré d’implication du promoteur au financement du projet ?

 

- Existe-il des partenaires autre que lui et le promoteur ?

 

 

Les réponses à ces questions sont déterminantes, car elles situent le bailleur de fonds sur le niveau de son engagement. Dans la pratique, il est demandé au promoteur de contribuer au moins au 1/3 au financement du projet. Cette contribution peut être en nature comme en liquide.

 

 

5. Prévision des charges et des ventes

 

 

Prévision des charges : Les charges dont il est question ici sont les charges de fonctionnement de la classe 6 du plan comptable. Ce sont : les achats de matières premières ou de marchandises, des fournitures extérieures, des frais de personnel, des impôts et taxes, des frais financiers, etc.

 

Détermination du coût de production : La connaissance du coût de production est d’une importance primordiale pour une entreprise. Ce coût permet au promoteur de mieux maîtriser ses charges, prévoir sa marge commerciale et de lutter davantage contre la concurrence.

 

Prévision des ventes : Après avoir analysé la structure des charges et déterminé le coût de production, il convient maintenant dans cette rubrique de prévoir les ventes. Cela vous permettra de déterminer les marges escomptées à la fin de l’exercice, lesquelles marges doivent être actualisées et comparées aux investissements initiaux pour mieux apprécier la rentabilité du projet. Ce qui est important ici, c’est le prix de vente du produit qui est une variable dépendante du marché et non de la seule volonté du producteur.

 

Etablissement des comptes d'exploitation prévisionnels : Il s’agira de confronter dans cette rubrique les charges que nous avons évaluées et les produits ou ressources que nous avons prédits. Les comptes d’exploitation prévisionnels doivent conduire à la détermination des cash flows de chaque année, c'est-à-dire la masse monétaire dégagée par l’exploitation de l’affaire.

 

Etablissement du plan de financement : La validité d’un projet se mesure au sérieux et au réalisme du plan de financement. C’est une phase essentielle de l’étude financière, celle qui vous permettra d’anticiper l’évolution de votre trésorerie en fin d’exercice.

 

Détermination du seuil de rentabilité : Le seuil de rentabilité, appelé également point mort, est le niveau de ventes pour lequel l’entreprise ne réalise ni bénéfice, ni perte. Ce qu’après avoir franchi ce point que l’entreprise commence à être rentable. Pour calculer le seuil de rentabilité, il faut distinguer les frais variables des frais fixes.

 

 

6. Analyse financière du projet

 

 

Analyse de la rentabilité financière : Cette analyse permettra d’apprécier la rentabilité du projet dans le temps et surtout de savoir si l’investissement à engager est meilleur une période donnée.

 

Analyse des liquidités : Celle-ci jugera de la capacité du projet à assurer le remboursement des capitaux empruntés et garantir la récupération des fonds.

 

Analyse de la sensibilité : Cette analyse permettra à son tour de voir la réaction du projet face aux effets de variation des chiffres d’affaire et des charges d’exploitation selon que la conjoncture est favorable ou défavorable.

 

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

RASHI

tres bon document détaillé sur le contenu d'un business plan.

par - le 13/02/2017
yoyane

bon document détaillé sur le business plan.à telecharger.

par - le 26/03/2014

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

30584 messages 111476 réponses