Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter

BTS NRC - Management chapitre 10 : Style de direction

1 Avis > Donne ton avis

BTS NRC - Management chapitre 10 : Style de direction

Téléchargement

504 téléchargements

BTS NRC - Management chapitre 10 : Style de direction

Extrait du document

Téléchargez gratuitement ce cours de Management sur les styles de direction.

 

 

 

Plan du document

 

  • I. Diriger et décider 

 

  • 1. Les styles de direction et la réalisation de soi selon RENSIS LIKERT 
  • 2. La grille de lecture des styles de direction selon ROBERT R. BLAKE et JANE S. MOUTON 

 

 

  • II. Styles de direction et efficacité 

 

  • 1. L'adaptation aux types d'organisation 
  • 2. L'influence de la personnalité des dirigeants et de celles des subordonnés
  • 3. Les fonctions et limites des styles de direction 
  • 4. Illustration : la culture du leadership chez Danone 

 

 

  • III. Conclusion 

 

 

 

Partie 1 : Diriger et décider 

 

L’importance du rôle du management dans la réussite du projet de l’entreprise a amené les théoriciens à identifier et observer les influences des styles de direction sur l’organisation, la gestion et la motivation des ressources humaines au service de la finalité de l’entreprise.

 

 

1. Les styles de direction et la réalisation de soi selon RENSIS LIKERT 

 

LIKERT (1903-1981) fut un psychologue Américain qui a conduit des recherches sur la mesure des attitudes et du comportement des individus dans les organisations, conceptualisée sous le terme de psychométrie. Dans ce cadre, il a étudié les interactions entre responsables et subordonnés dans un certain nombre d’entreprises. Il a ciblé notamment l’attitude des responsables, le système de motivation, le processus de communication, les rapports entre subordonnés, le processus de décision, la fixation des objectifs, le contrôle des résultats et l’évaluation de la performance.

Ses travaux l’ont conduit à dégager, dans les années Soixante, quatre modèles types de styles de direction :

 

➜ TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE DOCUMENT POUR VOIR LA SUITE DE CETTE PARTIE

 

 

 

 

2. La grille de lecture des styles de direction selon ROBERT R. BLAKE ET JANE S. MOUTON

 

 

➜ TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE DOCUMENT POUR VOIR CETTE PARTIE

 

 

 

 style de décisions

 

 

 

Partie 2 : Styles de diretion et efficacité 

 

 

1. L'adaptation aux types d'organisation 

 

Le style de direction pratiqué est influencé par :

  • la taille de l’entreprise (très petite, moyenne, grande) ;
  • la structure de l’entreprise ( familiale ou non) ;
  • l’organisation de l’entreprise (son déploiement au niveau local, national, international) ;
  • l’histoire et la finalité de l’entreprise ;
  • le positionnement de l’entreprise (monopole, concurrence).

 

 

 

2. L'influence de la personnalité des dirigeants et de celles des subordonnés 

 

La personnalité des dirigeants, leur charisme, leur comportement relationnel, leur formation jouent dans le style de direction.

Cependant, il est nécessaire, quelle que soit sa personnalité, qu’elle ne prenne pas toute la place afin que le manager puisse s’adapter à l’évolution des mentalités, de l’environnement de l’entreprise, des technologies de l’information et de la communication.

 

Toutes les compétences du manager sont fortement mobilisées dans la gestion des ressources humaines, son aptitude à motiver les salariés, à travailler avec eux et les faire travailler en équipe.

 

Il est donc impossible de décréter un style de direction parfait uniquement à partir des modèles de dirigeants. Il faut prendre en compte également les personnalités des subordonnés, mais aussi leur formation, leur niveau d’implication et leurs expériences. Le manager doit adapter son style de direction par l’observation de toutes ces composantes. C’est ce que Fred FIEDLER (1922-), autre psychologue Américain spécialisé dans le leadership, a démontré.

 

Le leadership, un terme emprunté à l'anglais, définit la capacité d'un individu à mener ou conduire d'autres individus ou organisations dans le but d'atteindre certains objectifs. On dira alors qu'un leader est quelqu'un qui est capable de guider, d'influencer et d'inspirer. Source : Brève définition - Équipe Perspective Monde http://perspective.usherbrooke.ca

 

 

 

3. Les fonctions et limites des styles de direction 

 

➤ Directif :

 

Ce style de direction peut être utile dans les situations d’urgence ou en cas de délais d’exécution très courts. Il est également requis lorsque les collaborateurs n’ont pas la capacité de prendre des initiatives et attendent de leur hiérarchie qu’elle donne des instructions.

Le comportement d’un manager directif peut être rassurant par sa maîtrise de la situation et sa connaissance de l’environnement.

Mais dans l’excès, l’absence de confiance et son incapacité à déléguer peuvent créer un réel malaise dans l’équipe.

 

 

➤ Illustratif :

 

Ce style de direction peut être utile quand les collaborateurs ne perçoivent pas l’ensemble des enjeux de l’atteinte de l’objectif.

Le manager explique ses décisions dont il garde néanmoins la maîtrise, ce qui démontre son ouverture à les associer au projet.

Les limites peuvent être atteintes lorsque les objectifs sont inadaptés à l’organisation de l’entreprise ou lorsque les conditions de motivation des équipes ne sont pas réunies.

 

 

➤ Délégant :

 

Ce style de direction peut être mis en œuvre lorsque le manager a cerné les compétences et les limites de ses collaborateurs.

Il détermine alors le niveau de responsabilité et d’autonomie laissé à chacun.

Ce style ne peut fonctionner que si les moyens de contrôle des délégations sont mis en place. Le manager qui délègue n’est pas déchargé de sa responsabilité d’atteinte de l’objectif ; il ne doit pas délaisser son équipe.

 

 

➤ Participatif :

 

Ce style de direction est indiqué lorsque chaque partie-prenante est en phase avec l’objectif et lorsque les collaborateurs ont la compétence et l’autonomie nécessaire pour conduire l’action.

Le manager s’appuie alors sur leur expertise. Il fait jouer son aptitude à l’écoute

Cependant, il doit conserver une certaine distance hiérarchique afin de pouvoir maîtriser la prise de décision, même impopulaires, lorsque cela s’avère nécessaire.

 

 

 

 

 

4. Illustration : la culture du leadership chez Danone 

 

 

 

 ➜ TELECHARGEZ GRATUITEMENT LE DOCUMENT POUR VOIR CETTE PARTIE

 

 

 

 

III. Conclusion 

 

LINKERT a observé que les services les moins efficaces sont plutôt dirigés selon les trois premiers des quatre styles qu’il a défini dans sa typologie, avec un style de direction plutôt orienté vers la fonction, l’emploi ; les services les plus efficaces sembleraient être managés avec un style de direction davantage tourné vers l’employé, intégrant chaque individu dans le projet et accordant de l’importance à la reconnaissance de l’individu dans sa situation de travail.

 

La grille de R. BLAKE et J. MOUTON laisse penser que le style 9.9 serait le plus efficace et performant d’un point de vue des deux dimensions du management, retenues dans cette méthode d’analyse. Cependant, ils précisent que cette typologie n’oppose pas ni ne cloisonne les styles de direction entre eux ; en fonction du contexte, des contraintes, de la stratégie et des objectifs, les dirigeants peuvent pratiquer plusieurs styles de management simultanément, selon les effets recherchés.

 

Pour F. FIEDLER, l’efficacité d’un groupe découle d’une concordance entre le comportement du leader dans un contexte donné et les interactions entre lui et ses subordonnés.

 

Depuis les années 1980, de nombreuses études ont été conduites à partir des facteurs de motivation au travail. Le style de direction qui serait purement « autoritaire – exploiteur » paraît désormais bien désuet et même réfuté, car peu respectueux des individus.

La règle d’excellence semble être l’adaptabilité.

TOUS LES COURS DU BTS NRC

 

TOUS LES COURS DU BTS MUC

 

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

Mamad33

Tres bien cela m a permis de mieux cerner le style à appliquer

par - le 03/03/2016

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

30577 messages 111469 réponses