Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter

Stratégie Marketing de Blablacar

Stratégie Marketing de Blablacar

Téléchargement

176 téléchargements

Stratgie Marketing de Blablacar

Extrait du document

Stratégie Marketing de BlaBlaCar

 

L'entreprise BlaBlaCar

 

C’est une plateforme communautaire créée en 2004 qui propose des services de covoiturage.

Son objectif premier est de mettre en relation des conducteurs et des passagers qui souhaitent effectuer un trajet à plusieurs et réduire leurs frais.

 

À l'origine, cette plateforme communautaire payante se nommait "covoiturage.fr". Elle avait été créée sous forme de site de covoiturage par Vincent Caron en 2014. Ce dernier l'a revendu deux ans plus tard aux fondateurs de Comuto, la société éditrice de l'ensemble des sites du réseau de covoiturage. Frédéric Mazzella, Nicolas Brusson et Francis Nappez, ont œuvré progressivement à faire de BlaBlaCar le leader du covoiturage à l'échelle mondiale. La plateforme regroupe actuellement plus de 70 millions d'utilisateurs.

 

Ce mode de transport connaît un essor considérable au cours de ces dernières années. Privilégié par les jeunes auparavant, il s'inscrit désormais comme une solution de voyage plausible aux yeux de tous.

 

Pour ce qui est des conditions, les conducteurs doivent bien évidemment posséder le permis de conduire, mais la seule nécessité indiquée aux passagers est d'avoir plus de 13 ans. Les membres n'ayant pas l'âge minimum requis doivent obligatoirement être accompagnés.

 

D'un point de vue global, l'entreprise cherche à toucher majoritairement les 85% des français ne résidant pas aux abords d'un large réseau de transport. Le manque de transports en commun et l'augmentation constante du prix de l'essence sont un frein considérable aux déplacements des Français. C'est pour cette raison que BlaBlaCar a choisi d'axer son réseau de transport sur ces petites villes peu desservies par les grands réseaux.

 

 

 

 

Une nouvelle identité visuelle

 

La plateforme est contrainte d'innover et de renouveler sans cesse son image de marque pour rester au gout du jour et envisager un avenir serein. Cela passe en premier lieu par son identité visuelle.

 

En effet, la société a décidé courant 2018 de changer son logo, en passant d'un simple "Bla Bla Car" écrit à un logo représentant deux guillemets ainsi que deux "b" pour "Bla Bla". Frédéric Mazzella indique d'ailleurs dans un communiqué : "Les deux « B » du nouveau logo de BlaBlaCar se rejoignent, comme le font deux personnes qui décident de partager leur trajet. Ils symbolisent les points de départ et d’arrivée mais aussi les guillemets d’une conversation".

Logo Blablacar

Avec ce logo, la société souhaite donc véhiculer une image de partage et de rapprochement qui semble mieux correspondre à ses valeurs. Cette nouvelle identité s'accompagne également par une refonte de son image sur les réseaux sociaux et sur son application. Cette dernière comporte notamment plus de fonctionnalités et un algorithme plus précis dont nous parlerons ultérieurement.

 

 

Un concept marketing en constante évolution

 

La nouvelle identité visuelle de la plateforme communautaire a pour objectif d’accompagner sa nouvelle stratégie marketing. Vous le savez peut-être, la plateforme a récemment racheté la filiale de la SNCF "Ouibus" pour créer le concept "BlaBlaBus.

 

 Blablabus de Blablacar

 

Par cet investissement, l'entreprise entend bien diversifier son offre et lutter contre ce qu'elle redoute le plus : l'autosolisme (ou plus simplement les conducteurs seuls au volant de leurs voitures). Les fondateurs sont partis du constat que les trains étaient souvent bondés, au contraire des voitures qui ne transportaient souvent qu'une seule personne. La fonction première de BlaBlaCar, comme indiqué précédemment est de permettre aux habitants des petites villes de se déplacer à moindre coût. Or, avec le rachat de Ouibus, la société entend bien cette fois-ci relier les grandes villes par un moyen low-cost qu'est le bus. Cependant, l'offre de la filiale de la SNCF était largement déficitaire et l'entreprise n'est jamais parvenu à la rentabiliser. Selon certains observateurs, la raison de ce déficit est sa centralisation sur le territoire français.

 

Pour pallier à cela et redresser la filiale, BlaBlacar entend exporter les Ouibus à l'international, en mettant en place des trajets à bas prix pour l'étranger. L'entreprise de 350 salariés s'étend déjà dans 22 pays à l'heure actuelle. Autre conséquence non négligeable de ce rachat, les offres de covoiturage de la société sont désormais intégrées sur le site de la SNCF. Cela participe à augmenter considérablement la visibilité de l'entreprise et donc, à augmenter ses profits.

 

Enfin, la dernière conséquence du rachat de Ouibus est la création d'une véritable empreinte visuelle de l'entreprise. L'ensemble des bus du projet BlaBlaBus seront aux couleurs de la société et participeront à étendre sa renommée à travers le monde.

 

Cette stratégie marketing en association avec la filiale de la SNCF s'ajoute au projet BlaBlaLines initié en 2017. Celui-ci met en avant les trajets domicile-travail, en proposant des services de covoiturage à bas prix pour des petites distances. Cela permet de mettre en relation des personnes effectuant des trajets quotidiens, pour le travail par exemple. Chaque utilisateur a accès à un histogramme référençant les départs les plus fréquents. Environ 300 000 trajets ont déjà été effectuées grâce à cette offre courte distance. Cette stratégie marketing sans partage permet à BlaBlaCar de se diversifier et d'asseoir sa domination sur le marché du covoiturage.

 

Blablalines de Blablacar 

 

  

Comment BlaBlaCar se rémunère ?

 

Depuis 2018, l'entreprise créée en 2004 est devenue rentable. Autrement dit, elle réalise depuis l'an dernier des profits grâce à son activité, et doit cette réussite à plusieurs facteurs.

 

Les premiers éléments indispensables à sa bonne santé économique sont ses levées de fonds.

 

En effet, de 2012 à 2016, l'entreprise a récolté la somme de 400 millions d'euros grâce à ses levées de fonds. Pour faire simple, ces levées sont des réunions, lors desquelles un représentant de la marque présente le business plan de la société à de potentiels investisseurs, aussi appelés Business angels. Si ces derniers sont conquis par le pitch du représentant, ils peuvent décider d'investir une somme d'argent dans le développement de la société.

 

Cette dernière s'appuie également sur les frais de réservation qu'elle prélève aux passagers. Ils s'élèvent à hauteur de 20% et s'appliquent à l'ensemble des trajets. Aucune commission n'est prélevée aux conducteurs car l'entreprise estime que ce sont eux qui créent l'offre, il ne serait donc pas juste de les prélever.

 

Toutes les matrices PESTEL 

 

 

Une communication omniprésente

 

La réussite de BlaBlaCar s'appuie également sur une communication efficace et innovante. En effet, l'an dernier, la licorne a présenté sa nouvelle campagne de communication s'appuyant sur le slogan "partout où il y a une route" qui vient appuyer la puissance du réseau de la société.

 

Cette nouvelle signature s'accompagne également de la mise en place d'un nouvel algorithme. Celui-ci est vanté par la marque comme étant plus intelligent et précis. Depuis l'an dernier, les internautes peuvent aussi visualiser sur l'application les utilisateurs qui passent à proximité et leur envoyer une demande de covoiturage. Le système de carte interactive proposé est assez proche de celui de l'application Waze par exemple. Ces nouveautés sont illustrées par plusieurs vidéos courtes mises en avant par la société sur les réseaux. Elles rappellent les volontés et les valeurs de BlaBlaCar. L'une d'entre elles a été créée sous forme de dessin animé retraçant les péripéties d'un personnage pour aller d'une petite ville à une autre sans BlaBlaCar.

 

Ces contenus vidéo sont associés au nouveau logo dont nous parlions précédemment ainsi qu'à de nombreuses publicités diffusées à la télévision ou sur internet notamment.

Elle peut également compter sur de nombreux partenariats avec des entreprises telles que Total, Axa, ou encore Google. Ces entreprises lui permettent d'augmenter sa visibilité, mais également d'offrir un certain nombre de services à ses utilisateurs.

 

Total propose par exemple une offre de bienvenue comportant une carte carburant de 15 euros ou une carte lavage de 40 euros. Quant à Google, elle permet à l'entreprise d'être référencée dans les propositions de trajets Google Maps. Cela représente un atout considérable et participe à faire du covoiturage une véritable alternative à l'autosolisme.

 

 

Leader du marché de covoiturage

 

Pour ce qui est de la concurrence, il existe d'autres sociétés de covoiturage telles que laroueverte, Mobicoop, 123envoiture ou encore Carpooling, mais l'entreprise aux guillemets reste la leader incontestée du marché.

 

En ce qui concerne son offre BlaBlaBus, elle est bien évidemment en concurrence unique avec l'entreprise allemande Flixbus.

En 2015, il y avait 5 entreprises de ce genre mais elles toutes laissées place au duopole entre Flixbus et Ouibus. En Allemagne par exemple, l'entreprise allemande détient 95% des parts de marché. BlaBlaBus souhaite donc mettre au défi son concurrent en tentant de s'imposer comme une véritable alternative.

 

Enfin, la société comporte également des concurrents indirects, sur son offre BlaBlaLines notamment. En effet, un utilisateur souhaitant effectuer un trajet domicile-travail possède de nombreuses alternatives à BlaBlaLines. Parmi elles, on peut évoquer la location de trottinettes et de vélos électriques.

 

 

Source photos : Facebook Blablacar

 

 

 

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

136550 messages 220872 réponses