Acceptez-vous de recevoir des notifications afin d'accéder aux nouveaux contenus dès leur sortie ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter
Comptabilité : Le contrôle interne

Comptabilité : Le contrôle interne

Comptabilit : Le contrle interne
Cours

Par steph6987

Mise à jour le 25-11-2015

Télécharger ce document

→ Téléchargement disponible après inscription

20,00/20

0 Avis > Donne ton avis

407 téléchargements

> Partager !

Extrait du document

Le chamboulement de valeurs politiques, économiques et socioculturels joua le rôle de catalyseur pour le développement de l·audit. Cet exposé met l'accent sur le fait que le contrôle demeure une notion omniprésente lors des phases de l'audit. Téléchargez ce document gratuitement pour en savoir plus sur les objectifs du contrôle interne.

 

Plan du document :

  • I. Les phases de l'audit comptable et financier
  • II. Les techniques de l'audit comptable et financier
  • III. Les techniques d'évaluation du contrôle interne
  • IV. L'observation physique
  • V. La confirmation par des tiers
  • VI. Les sondages
  • VII. La revue analytique
  • VIII. La lettre d'affirmation

 

 

Partie 1 : Les phases de l'audit comptable et financier

1)Prise de connaissance

Afin de répartir la mission d'audit dans le temps, l'auditeur est amené à faire une prise de connaissance de tous ce qui est en rapport avec le travail qu'il va établir au sein de la société.


2) Intervention intérimaire

C'est à dire réaliser en dehors de la période d'arrêt comptable, en fi d·opérer un diagnostic sur la qualité du contrôle interne existant au sein de l·entreprise, tout cela dans le but de préparer les travaux finaux.


3) Evaluation du contrôle interne

L'auditeur se charge de contrôler l'information fournie par l'entreprise qui est la résultante de l'enregistrement correct et exhaustif d'une multitude d'opérations en reposant sur une approche élective.

 

 

 

Partie 2 : Les techniques de l'audit comptable et financier

La réalisation proprement dite de l'audit s'éffectue par la mise en action de diffrentes techniques qui trouvent à s'appliquer soit lors de certaines phases de l'audit (exemple : techniques d·évaluation du contrôle interne mises en œuvre pendant l·intervention intérimaire), soit à certains postes particuliers du bilan (exemple : demande de confimation de soldes auprès de tiers.

 

 

 

 

Partie 3 : Les techniques d'évaluation du contrôle interne

L'évaluation du contrôle interne permet à l'auditeur de déterminer dans quelles mesures il pourra s'appuyer sur l'efficacité des procédures existantes, limiter ainsi le nombre de transactions, documents pièces, écritures à analyser et orienter ses travaux vers l'appréciation des risques majeurs. Elle est également le seul moyen de s'assurer du traitement correct des opérations répétitives, telles que les facturations et leurs encaissements et, les achats et leurs paiements, ou l'établissement des feuilles de paie. Dans l'esprit cette démarche a vocation à s'appliquer à tous les cycles, et ce, quelle que soit l'activité de l'entreprise.

 

 

 

 

Partie 4 : L'observation physique

L'observation physique des stocks vise à vérifir que les éléments portés à l'actif du bilan de l'entreprise ont une existence physique réelle. Il s'agit d'une technique à laquelle est attachée, par nature, une force probante importante. Celle-ci s·applique le plus souvent à des biens matériels , les stock ou les immobilisations corporelles, mais peut également trouver son application dans le contrôle d'autres éléments de l'actif, comme les espèces en caisse ou les effets de commerce.
L'observation physique la plus couramment pratiquée et obligatoire pour le commissaire aux comptes est le contrôle de l'inventaire physique des stock, en fin d'exercice. En effet, les mouvements de quantités de stocks ne font pas toujours l'objet d'un suivi comptable au jour le jour, contrairement aux immobilisations corporelles ou à d'autres actifs. La valorisation des stocks et la comptabilisation de leur variation d'un exercice à l'autre ne sont généralement réalisées qu'à la clôture (inventaire intermittent).

 

 

le contrôle interne 

 

 

 

Partie 5 : La confirmation par des tiers

La confimation par des tierces figure parmi les outils obligatoires, efficace, rapide et extrêmement probants utilisés par les auditeurs. Elle a pour but de confronter les montants affichés par l'entreprise auditée avec ceux connus par des tiers ayant des relations économiques avec cette même entreprise. Cette technique est également appelée, dans le jargon des auditeurs, «circularisation».

 

 

 

 

Partie 6 : Les sondages

En raison de l'impossibilité matérielle de vérifier l'exhaustivité des opérations, l'auditeur met en œuvre tous les moyens qui lui permettent d'acquérir une assurance raisonnable. Des lors, le sondage a une place primordiale dans son travail. La sélection des éléments à analyser est à la fois fondée sur l'expérience de l'auditeur et la technique du sondage, qui doit s'inscrire dans le cadre d'une démarche méthodique. Le sondage consiste à appliquer une procédure de contrôle à une partie limitée

 

 

 

 

Partie 7 : La revue analytique

A l'opposé des sondages qui visent l'analyse détaillée d'un échantillon, l'auditeur pratique également un examen dit « analytique » qui l'amène à s'interroger sur certaines évolutions globales de postes, d'une période à l'autre, ou sur la cohérence de l'évolution de certains postes entre eux.
Si l'auditeur dispose, dès le début de son contrôle sur les comptes finaux, d'un bilan et d'un compte de résultat déjà établis, il commence par ce travail qui lui permet d'acquérir une compréhension rapide des comptes de l'exercice.

 

 

 

Partie 8 : La lettre d'affirmation

Lorsque l'auditeur travaille dans le cadre d'une mission légale de commissariat aux comptes, il a une obligation de moyens et non de résultats. D'après les normes de la CNCC, les auditeurs se doivent de « mettre en œuvre les diligences permettant d·obtenir l'assurance raisonnable que les comptes annuels ne comportent pas d'anomalies signifiatives ». La lettre d'affiation est une lettre signée par les dirigeants de l'entreprise, qui s'engagent à avoir communiqué aux auditeurs tous les éléments, concernant les événements signifiatifs, ayant un impact sur la situation fiancière de l'entreprise. Ce sera également l'occasion pour l'auditeur d'avoir un engagement écrit sur les intentions des dirigeants de l'entreprise qui pourraient avoir un impact sue l'évaluation de certains postes.

Télécharger ce document

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

30277 messages 110696 réponses