Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter

Marketing touristique

4 Avis > Donne ton avis

Marketing touristique

Téléchargement

5423 téléchargements

Marketing touristique

Extrait du document

Plan du document :

 

 

 

PARTIE I : Généralités sur le secteur du tourisme

      ➣ I. Présentation générale du secteur touristique
      ➣ II. Quelques formes de tourisme
      ➣ III. Tourisme : secteur à double tranchant

 

 

PARTIE II : Théorie et Concepts de base du Marketing Touristique

      ➣ I. Le marketing touristique
      ➣ II. Mix marketing touristique

 

 

PARTIE III : Le tourisme au Maroc

      ➣ I. Le tourisme au Maroc
      ➣ II. Analyse du secteur
      ➣ III. Analyse de la demande
      ➣ IV. Analyse de l’Offre
      ➣ V. La promotion et la commercialisation
      ➣ VI. Résultats de l'analyse

 

 

 

 

 

 

Partie I : Généralités sur le secteur du tourisme

 

 

1. Présentation générale du secteur touristique

 

 

Le tourisme a donné naissance à une véritable industrie lorsque les classes moyennes des pays occidentaux ont pu commencer à voyager. C'est l'amélioration générale du niveau de vie qui a permis aux gens de se consacrer davantage à leurs loisirs, et notamment au tourisme, sans oublier les progrès considérables en matière de transport.

 

 

Pour qu'il y ait tourisme, il faut que quatre paramètres essentiels soient réunis

➤ Le goût de l'exotisme, de la découverte d'autres cultures

➤ De l'argent disponible pour des activités non essentielles

➤ Du temps libre

➤ Des infrastructures et moyens de communication sécurisants et facilitant le voyage et le séjour

 

 

 

2. Quelques formes de tourisme

 

 

 

 

 

 

 

 

➜ COURS COMPLET SUR LE DOCUMENT

A TELECHARGER GRATUITEMENT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Tourisme : secteur à double tranchant

 

Le tourisme est une activité à double visage, à la fois structurante et déstructurale, productive etdégradante, facteur de liberté et instrument de différence. Ceci explique ses effets contrastés, ses apports positifs à l'économie et la nécessité d'en encadrer le développement.

 

Les touristes arrivent sur leur lieu de vacances avec de l'argent, du temps libre, leurs habitudes et leurs rêves. Leur présence est bien souvent la cause de traumatismes importants pour les populations locales : tentation de l'argent facile, précarisation, risques de prostitution, dégradation de l'environnement, pillage des ressources naturelles et perte d'identité culturelles. Ceci est d'autant plus vrai dans les pays du Sud où le tourisme est devenu un loisir important pour les populations "riches" du Nord qui disposent de congés payés.

 

 

 

 

 

Partie II : Théorie et Concepts de base du Marketing Touristique

 

 

1. Le marketing touristique

 

 

A. L’offre des produits touristiques Classification des produits touristiques

 

Le produit touristique, à la différence des autres produits industriels ou de grande consommation est un assemblage très complexe d'éléments hétérogènes. Ce produit se décompose en :

 

➤ Un patrimoine de ressources naturelles, culturelles, artistiques, historiques...

➤ Des équipements qui, en eux-mêmes, ne sont pas des facteurs qui influencent le motif de voyahe, mais qui, s'ils manquaient, interdiraient ce voyage.

➤ Des facilités d'accès qui sont en relation avec le mode de transport que va utiliser le touriste pour se rendre à la destination choisie.

 

 

B. La tarification

 

Variable clé du "mix" commercial, particulièrement dans un univers de concurrence internationale, le prix est "la seule variable du marketing mix que procure des revenus". En effet, les autres variables sont plutôt caractérisées par des coûts de fonctionnement et d'investissements.

Cette remarque est particulièrement justifiée dans le cadre des activités touristiques pour lesquelles le prix, dans le contexte international, devient un élément essentiel d'exploitation des opportunités commerciales et monétaires que peut rencontrer l'opérateur.

 

➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir la suite de cette partie

 

 

 

 

Partie III : Le tourisme au Maroc

 

 

1. Le tourisme au Maroc

 

 ➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir cette partie

 

 

2. Analyse du secteur 

 

1. L'héritage de la période coloniale : Un produit culturel surtout 

 

L'entrée officielle du Maroc sur le marché touristique mondial est habituellement fixé à la deuxième moitié de la décennie 60n lorsque le Maroc à travers le Plan de développement a inscrit le tourisme parmi les priorités. Mais l'apparition d'une demande touristique au Maroc remonte bien avant.

Déjà sous la colonisation française, cette demande existait. Le tourisme était alors pour l'essentiel un tourisme itinérant et basé sur des circuits privés qui étaient soit préparés par des agences de voyages locales, soit le fait des agences de la métropole, soit le plus souvent réalisés individuellement par des voyageurs. Les voyages pénétraient loin dans le Sud vers le Tafilalet, le long des oasis du Dra avec en plus visites aux anciennes capitales. A cela il faut ajouter les croisières qui, à partir des villes côtières, effectuaient parfois des incursions dans l'intérieur. 

 

 

2. Un potentiel touristique diversifié

 

Cette divertsité du produit est elle même facilitée par une diversité du potentiel. Le Maroc en tant que pays touristique devait sa renommée à l'époque tout d'abord à ses centres historiques et culturels dispersés aux quatre coins du pays et à la variété et à la beauté de ses paysages et sites. 

Encore aujourd'hui, l'intérieur du pays offre d'importantes potentialités naturelles et humaines. La nature en elle-même-en particulier les montages et le grand Sud- est un potentielvarié pouvant faire l'objet d'une exploration touristique. Le plus souvent, cette nature se combine à des aménagements humains pour créer des types de paysages. C'est le cas des paysages typiques des collines préri-faines et des piémonts montagneux. La ville marocaine offre aussi, en plus d'une ambiance dépaysante, une richesse incontestable quant aux monuments historiques.

 

Ainsi lorsqu'il est arrivé sur le marché touristique international, le Maroc bénéficiait d'une diversité des richesses touristiques telle qu'on pouvait supposer que le produit touristique marocain allait être diversité dans ses formes et diffus dans ses implantations.

 

 

 

3. L'arrivé en force du tourisme balnéaire organisé et contrôlé

 

 ➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir cette partie

 

 

 

 

3. Analyse de la demande 

 

 

 ➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir cette partie

 

 

 

4. Analyse de l'Offre 

 

Il est connu que le produit touristique, comme tout autre produit de consommatation, est constamment menacé par le vieillissement et la saturation. Le Maroc a été longtemps vendu sous les labels d'Agadir, Marrakech, la route des Kasbah et les villes impériale. Dans un effort de diversification et pour répondre aux mutations de la demande, la destination Maroc offre désormais de nouveaux produits : les uns n'ont pas réussi et les autres se développent de façon satisfaisante. C'est surtout le produit culturel qui se trouve valorisé, et on assiste à un vrai tournant dans l'évolution du tourisme marocain : face au produit balnéaire c'est la montée du tourisme de montagne et du désert.

 

1.La tentative de lancement d'un thermalisme international 

 

Des tentatives ont été menées par les responsables du tourisme pour initier certains produits mais qui n'ont malheureusement pas réussi. Il s'agit du thermalisme, des ports de plaisance et du golf. 

 

Le Maroc dispose d'un fort potentiel en matière de thermalisme. L'abondance des sources thermales ou thermo-minérales est remarquable. Les tentatives de lancement d'un produit thermal de classe internationale int été concrétisées par les opérations de grande envergure qu'a connu la station de Moulay Yacoub. Ce projet a mobilisé de grands moyens financiers (un investissement initial de 6 Milliards de centimes révisé depuis à la hausse) pour la création d'un établissement médical de niveau international et selon des normes moderners. L'établissement thermal offre une capacité de 15 000 curistes poar an (cure de trois semaines), soit l'équivalent de 800 000 soins. Mais cette tentative ne dépasse pas la satisfaction de la demande interne. 

La navigation de plaisance est un nouveau produit touristique de plus en plus recherché par la clientèle européenne. Ceci suppose donc une augmentation substantielle de la demande en ports de plaisance, dans un espace maritime proche des ports d'attaches européens. Or, de part sa position géographique le Maroc pouvait bénéficier de ce marché potentiel s'ild éveloppe un réseau de ports de plaisances, judicieusement réparti. 

 

 

2. Des produits basés sur le culturel et qui marchent bien : le tourisme des espaces périphériques 

 

 ➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir cette partie

 

 

 

 

3. Le tourisme de randonnée en montagne

 

Malgré le basculement du tourisme vers le littoral, la montagne marocaine n'a jamais été absente du système touristique marocain. Elle offre un cadre attrayant et des centres d'intérêt diversifiés. Elle est de ce fait approchée - bien que timidement- par le tourisme international et fait l'objet d'une fréquentation assez sensible de la part des nationaux. On relève une fréquentation marocaine de caractère plutôt populaire et qui tire son origine de pratiques religieuses et récréatives traditionnelles héritées du passé (moulay Brahim). Dans d'auyres cas la fréquentation de la montagne par ces nationaux va s'appuyer sur un héritage plus récent datant de la période coloniale. 

 

Mais c'est le tourisme de randonnée qui attire le plus les visiteurs étrangers. Une demande internationale plus ou moins spontanée s'est organisée dnas le massif du Haut Atlas de Marrakech et parcourt surout les versants et vallées de ce massif. La prospection des itinéraires date de la période du Protectorat et s'est continué depuis et on estime aujourd'hui que la plupart des itinéraires de Grande Randonnée du Moyen Atlas et des massifs dominant Marrakech et Béni Mellal sont reconnus et décrits. (...)

 

C'est dans ce cadre que se situe l'intervention volontariste de l'Etat visant à développer un tourisme de randonnéée avec logement chez l'habitant dans le Haut Atlas Central. Cette initiative étatique se situe dans le cadre d'une action de coopération Maroco-Française. Intitulée ''expérience pilote intersectorielle d'économie rurale de haute montagne'',c ette action a choisi volontairement le tourisme, pour aider au développement des hautes vallées atlastique et arrêter l'émigration qui les vide et qui touche essentiellement les jeunes (...)

 

 

4. Le tourisme du désert

 

A côté de la montagne il convient de situer l'émergence du produit Grand Sud ou Sud intérieur. Partie de presque rien, Ouarzazate, petite ville du Sud saharien, qui n'offrait que quelques lits non classés, concentre aujourd'hui 5 502 lits en hôtel classés et réalise avec Errachidia plus d'un demi million de nuitées par ans. Ce sont l) certes des chiffres encore faibles par rapport aux grandes destinations touristiques marocaines comme Agadire, ou Marrakech, mais pour une nouvelle destination encore inconnue au milieu des années 80, ou fréquentée comme simple étape des tours du Sud et dotée aujourd'hui d'un aéroport international et de lignes aériennes qui la relient directement aux capitales internationales; ces performances sont non négligeables. 

 

Parmi ces centres d'intérêts l'habitat dit en terre constitue l'une des principales attractions. Là aussi visiter le désert ce n'est pas seulement s'impégner de son immensité mais c'est également voir des maisons fortifiées construites en prisé, parfois majestueusement perchées sur des putons rochaux et richement décorées, c'est aussi visiter quelques-unes de ces maisons pour y découvir la vie de leurs habitants et goputer le mystère que cachent leurs murs épais et leurs impasses sombres (...)

 

 

5. Le tourisme rural

 

Le développement de cette nouvelle mise en forme  de tourisme est le résultat de la conjonction de c=diverses initiatives. A la base l'explosion des associations de développement local qui voit dans le tourisme un secteur pouvant générer des revenuys supplémentaires sans grands frais, viennent ensuite les initiatives des agences de développement, des ONG internationales, des bailleurs de fonds qui cherchant es niches pour financer des actions de développement local optent pour le tourisme rural, ceci est concrétisé par des initiatives locales comme celle que je vais vous présenter à Zagora, par exepmple, qui saississent l'arriver spontannée d'une demande pour y repondre, enfin pour objectif de valoriser le produit balnéraire marocain et le rendre plus compétitif par rapport à ses concurrents méditerranéens, en le complétant par d'autres attractions fortes , et contribuer ainsi de façon déterminante à sa relance et à la réussite des objectifs de l'accord cadre en matière de tourisme balnéaire, en particulier dans les Préfectures et Provinces du Nord où le tourisme banéaire est soit stagnant soit en déclin et participer au rééquilibrage régional du développement touristique, aujourd'hui centré sur le littoral et quelques grandes villes, et contribuer efficaceentà une plus large diffusion des retombées économiques et sociales du tourisme balnéaire et culturel qui sont très fortement dominants, notamment dans les zones restées relativement à l'écart. 

 

 

 

 

5. La promotion et la commercialisation 

 

L'activité de promotion et de communication n'est plus considérée aujourd'hui comme une action accessoire et ou de prestige. 
Avec l'ampleur que prend le tourisme dans le monde, la promotion et la communication sont des paramétrages qui permettent la survie des destinations touristiques et qui garantissent la vitalité de l'offre. 
L'enjeu est encore plus important aujourd'hui, car il ne s'agit plus de se contenter d'informer le touriste potentiel mais de susciter en lui le besoin de consommmer et de le diféliser en recourant à des techniques de communication modernes qui nécessitent des moyens conséquents. C'est de ce fait que se justifient les moyens colossauw qui, dans de très nombreux pays, mis à l adisposition de l'action de communication. Aujourd'hui, tous les décideurs sont conscients que le succès de leur tourisme en dépend. 

Au niveau de la promotion touristique, le Maroc a investit en 2004, 40 millions de dollars US. 
De plus il est nécessaire de préciser que l'action de promotion et de communication du Maroc, relève des missions des pouvoirs publics, en raison de l'ampleur des retombées économiques et voir même politiques qui en découle.

 

Les études démontrent que chaque dollar investi dans la communication, rapport à temre 4 dollar ce qui explique l'ampleur des enveloppes financières conséquentes qui sont consacrées à ce volet. 

 

 

➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir la suite de cette partie

 

 

 

 

6. Résultats de l'analyse 

 

 

➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir cette partie

 

 

 

 

 

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

abatayab21

Le contenu de ce document est très utile pour un professionnel qui désire développer ses connaissances en matière de tourisme

par - le 27/01/2016
twareg2009

C'est un superbe mémoire sur le marketing touristique, avec des exemples sur le marché du maroc ! Le tout gratuit ! merci Imane! Je recherche également un exposer sur marketing tousristique

par - le 04/10/2013
casawibidawi

Le contenu de ce document est très utile pour un professionnel qui désire développer ses connaissances en matière de tourisme

par - le 28/08/2013
Plus d'avis (1)