Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter

L'économie numérique

L'économie numérique

Téléchargement

1387 téléchargements

L'conomie numrique

Extrait du document

De nos jours, tout processus de développement économique et social réserve une place de plus en plus importante aux technologies de l’information et de la communication et au savoir. En effet, ces deux éléments constituent des facteurs décisifs de transformation rapide des modèles économiques et sociaux en raison de leurs effets transversaux sur tous les secteurs de l’industrie et des services, de leur capacité à accélérer la circulation de l’information et de la forte valeur ajoutée induite par ce nouvel actif immatériel qu’est le savoir.

 

 

Plan du document

 

    • Introduction générale

 

  • I. ACCELERATION DE L'USAGE DES TIC DANS L'ADMINISTRATION
  • II. ACCELERATION DE L'USAGE DES TIC DANS LES ENTREPRISES
  • II. DEVELOPPEMENT DES MECANIQUES ET DES MESURES INCITATIVES PERMETTANT L'ACCES DES CITOYENS AUX EQUIPEMENTS ET AUX RESEAUX DES TIC
  • IV. IMPULSION DU DEVELOPPEMENT DE L'ECONOMIE NUMERIQUE
  • V. RENFORCEMENT DE L'INFRASTRUCTURE DES TELECOMMUNICATION A HAUT ET TRES HAUT DEBIT
  • VI. DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES HUMAINES
  • VII. RENFORCEMENT DE LA RECHERCHE-DEVELOPPEMENT ET DE L'INNOVATION
  • VIII. MISE A NIVEAU DU CADRE JURIDIQUE NATIONAL
  • IX. INFORMATION ET COMMUNICATION
  • X. VALORISATION DE LA COOPERATION INTERNATIONALE
  • XI. MECANISMES D'EVALUATION ET DE SUIVI
  • XII. MESURES ORGANISATIONNELLES
  • XIII. MOYENS FINANCIERS ET PLANIFICATION

 

I. Accélération de l’usage des TIC dans l’administration

 

 

L’introduction des TIC et le renforcement de leur usage au sein de l’administration publique engendreront une transformation importante de ses modes d’organisation et de travail. Ceci amènera l’administration publique à repenser son mode de fonctionnement et d’organisation et à servir le citoyen de manière plus appropriée, notamment à travers la mise ‘’en ligne’’ de ses différents services. En effet, les TIC, et en particulier l’Internet, permettent d’établir un «espace de communication indépendant de la localisation physique» qui affirme la disponibilité de l’information n’importe où et n’importe quand. C’est pour cela que la gestion de l’information doit être décentralisée là où c’est possible, là où les connaissances sont les meilleures, afin d’améliorer la qualité des processus de prise de décision.

 

 

II. Accélération de l’usage des TIC dans les entreprises

 

 

Les instruments de gestion et de gouvernance développés autour des TIC constituent aujourd’hui les seuls garants de la survie de nos entreprises à l’heure de la mondialisation. Avec l’Internet, le marché est devenu global dans une économie où la connaissance est une valeur principale. L’utilisation des TIC est devenue nécessaire pour augmenter la performance et la compétitivité des entreprises et les faire bénéficier des opportunités offertes par un marché plus vaste et hautement dynamique. Elle conduit aussi à de nouvelles sources de revenus, à l'amélioration des relations avec les clients et partenaires et de façon générale, à une meilleure efficacité grâce à l'emploi de systèmes de gestion des connaissances.

 

 

III. Développement des mécanismes et des mesures incitatives permettant l’accès des citoyens aux équipements et aux réseaux des TIC

 

 

Le processus de généralisation de l’accès à internet doit se poursuivre. En effet, cet accès doit d’abord être élargi, pour permettre à tout citoyen, où qu’il se trouve sur le territoire national, de bénéficier des services publics en ligne et de l’immense base de connaissances et de savoir qu’est Internet. Les programmes d’équipements et de développement des connexions haut débit et des contenus multimédias doivent être accompagnés de programmes de formation afin d’accélérer le processus de généralisation de l’usage des TIC.

 

 

IV. Impulsion du développement de l’économie numérique

 

 

L’économie numérique s’articule autour de trois composantes majeures : le logiciel, les services et l’équipement. Un certain nombre d'incitations peuvent favoriser l'entreprenariat en matière de production de contenus locaux, un domaine moteur de l’innovation et pourtant, marqué par des insuffisances. L'expertise et le savoir faire des sociétés opérant dans le domaine des TIC peuvent être dynamisés et exportés vers d'autres marchés. Dans ce contexte, l’objectif majeur assigné à cet axe consiste en la création des conditions adéquates permettant le développement intensif de l’industrie des TIC.

 

 

V. Renforcement de l’infrastructure des télécommunications à haut et très haut débit

 

 

Le réseau des télécommunications à haut et très haut débit devra être en mesure d’offrir les capacités nécessaires sur tout le territoire national, avec une qualité et une sécurité aux normes internationales. Ce réseau représente la plate forme sur laquelle repose l’ensemble des actions visant la mise en ligne de services aux citoyens, aux entreprises et aux administrations. 

 

 

VI. Développement des compétences humaines

 

 

Le renforcement des infrastructures et la généralisation de l’accès aux TIC doivent être accompagnés par des mesures substantielles en matière de formation et de développement des compétences humaines pour généraliser l’usage des TIC et assurer leur appropriation à tous les niveaux.

 

 

VII. Renforcement de la recherche-développement et de l’innovation

 

 

L'économie fondée sur le savoir nécessite une interaction forte entre la recherche développement et le monde économique. C’est en effet l’innovation qui assure le développement de produits et de services à valeur ajoutée dans le domaine des TIC. A cet effet, l'objectif majeur de cet axe porte sur le développement de produits et services à valeur ajoutée dans le domaine des TIC, à travers l'intensification de l'activité recherche- développement et d’innovation.

 

 

VIII. Mise à niveau du cadre juridique national

 

 

L’étude de l’ensemble de la législation existante permet de conclure que l’arsenal juridique ne couvre pas entièrement les questions juridiques suscitées par l’utilisation et le développement des TIC et l’édification de la société de l’information. A ce titre, il est impératif de mettre à niveau le cadre juridique, en adéquation avec les pratiques internationales et les exigences de la société de l’information, tout en tenant compte de l’expérience vécue, de toutes les insuffisances relevées et des difficultés rencontrées.

 

 

IX. Information et communication

 

 

L’information et la communication jouent un rôle prépondérant dans une économie numérique. L’information constitue en effet une valeur de base dont l’appropriation devient savoir et à qui la communication donne plus de richesse et d’importance. La presse spécialisée dans le domaine des TIC a connu un développement certain, passant ainsi d’une absence totale de titre en l’an 2000 à plus d’une quinzaine en 2008.

 

 

X. Valorisation de la coopération internationale

 

 

La coopération internationale, avec d’autres pays dans le domaine des TIC, est caractérisée par le nombre important et la dispersion des projets, en particulier avec l’Union Européenne dans le cadre de MEDA II. Bien que les projets soient identiques et répétitifs, il n’y a pas eu d’accumulation des connaissances qui aurait pu assurer la pérennité des projets et leur diffusion.

 

 

XI. Mécanismes d’évaluation et de suivi

 

 

La fiabilité et l’efficacité de l’évaluation du processus d’édification de la société de l’information et de l’économie fondée sur le savoir constituent les garants de la pertinence et de l’efficience du plan stratégique. Cette évaluation accompagne en effet toutes les étapes du processus d’élaboration, de mise en oeuvre et de réalisation des actions permettant d’atteindre les objectifs de la stratégie e-Algérie 2013.

 

 

XII. Mesures organisationnelles

 

 

La mise en oeuvre de la stratégie pour le développement de la Société de l’Information nécessite un soutien institutionnel important et qui tient compte de l'aspect multidimensionnel des TIC.

Notre pays a mis en place, dans le cadre des réformes du secteur des télécommunications, des structures d'appui à sa politique dans le domaine des TIC. Cette réforme s'est traduite par la transformation de l'ancien Ministère des Postes et Télécommunications en Ministère de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication, la création de deux sociétés séparées Algérie Telecom et Algérie Poste, et la mise en place de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPT), permettant ainsi la séparation de l'exploitation, la régulation et la politique sectorielle.

 

De plus, dans le cadre de la préparation de la politique destinée à promouvoir la Société d’Information et l’économie numérique, une commission interministérielle appelée e-Commission a été créée, sous la présidence de Monsieur le Premier Ministre. Cette commission regroupe les ministres concernés par ce domaine. Un comité technique a été également mis en place pour le soutien technique de cette commission.

 

 

XIII. Moyens financiers et planification

 

 

La mise en oeuvre de la stratégie e-Algérie 2013 requiert des ressources financières importantes qui ne sauraient provenir d’une seule origine. Il est donc nécessaire de bien exploiter toutes les sources de financement existantes. Les actions aussi bien législatives, organisationnelles que matérielles, doivent être accompagnées d’une évaluation financière aussi détaillée que possible. Il s’agit aussi de hiérarchiser ces actions suivant leur impact sur le développement économique et social.

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

30586 messages 111479 réponses