Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter

Communication interpersonnelle

2 Avis > Donne ton avis

Communication interpersonnelle

Téléchargement

843 téléchargements

Communication interpersonnelle

Extrait du document

 

Plan du document :

 

Introduction

 

Communication interpersonnelle

     ➣Faire une présentation

     ➣Conduire une réunion

 

Organisation sociale dans l'entreprise

 

GRH et Management

     ➣Management de projets

     ➣Tableaux de bord

 

 

 

 

 

Présentation générale de la communication interpersonnelle

 

transmission du messageCe cours sur la communication personnelle s'inscrit directement dans le cours de relations d'entreprise et fait suite à l'introduction aux relations d'entreprises. Dans cette partie seront abordés différents thèmes :

 

Généralités sur la communication

Les communications non verbales

Les territoires

Les postures, les gestes et les visages

 

 

 

➜ SCHEMA DE LA TRANSMISSION DU MESSAGE P 46.

 

 

 

 

 

 

I. Généralités sur la communication

 

Communiquer, c'est quoi ?

 

La personnalité de chacun de nous se développe à travers nos traditions, notre héritage du passé, notre culture, etc. Ce que nous faisons, nous l'avons d'abord réceptionné, puis interprété, puis émis sous une forme nouvelle vers d'autres récepteurs. Nous nous adaptons aux situations présentes par référence aux situations passées. C'est pour ça que l'on dit que la communication agit par ricochet.

Mieux encore, nous agissons simultanément, nous sommes en interaction continue, nous sommes "mimeur" par nature, L’homme est à la fois miroir et écho.

 

 

 

L'effet miroir

 

Le comportement physique (Kinésique) est à la base de notre évolution, avant même d’utiliser le verbe, c’est par le jeu mimique que l’homme a transmis ses acquis. L’homme ne se contente de recevoir et de transmettre par instinct ou nécessité d ’adaptation, il interprète l’acquis, le transforme, le modifie, avant de le retransmettre.

 

 

 

L'effet écho

 

Ce sont bien le ton, l’inflexion de sa voix, son sourire ou sa grimace, sa gestuelle qui vous aideront à vous faire comprendre le sens. Le mot n’a de sens que celui que nous lui donnons. Nous le connotons et notre interlocuteur fait de même. Plus le code de communication correspond à celui de notre interlocuteur, mieux le message passera.

 

 

 

Quels types de communication ?

 

➤ La communication consommatoire : c'est l'information émise sans souci de transmission. Elle ne prend en compte que l'état de l'émetteur.

 

➤ La communication incidente : c'est l'information parallèle donnée sans qu'on s'en rende compte.

 

➤ La communication instrumentale : c'est l'information volontairement transmise. Elle vise un objectif et un effet déterminé. Elle implique la relation interactive.

 

 

Ces 3 types de communication entrent dans notre information. Nous ne maîtrisons donc qu’une partie de l’information que nous voulons transmettre, c’est l’instrumentale.

 

 

 

 

Nos capteurs d'interaction

 

Il ne peut y avoir communication que dans une situation d’interaction, voire "d’inter-réaction". Cette situation engage nécessairement et naturellement le processus de la perception. Notre communication interactive est conditionnée par nos processus de perception et est partie intégrante de notre environnement. Elle doit s'adapter aux circonstances et elle véhicule des valeurs qui vont façonner nos attitudes.

 

 

 

 

Nos capteurs relationnels

 

➤ Dimension : Plus le volume des choses qui nous environnent est important, plus nous le remarquons.

 

➤ Intensité : Plus un bruit est fort, plus il attire notre attention, plus une luminosité est intense, mieux elle est perçue par l’œil.

 

➤ Répétition : Nous mémorisons mieux ce qui est dit ou fait plusieurs fois.

 

➤ Contraste : Un gris sur gris sera difficilement perçu, un rythme n’existe que par rapport à un autre rythme, c’est par contraste que les choses existent mieux.

 

➤ Originalité : Ce qui nous surprend attise bien mieux notre intérêt que le banal quotidien.

 

➤ Mouvement : Le mouvement capte notre attention bien mieux que l’immobilisme.

 

 

 

Bien communiquer c'est d'abord écouter

 

On entend souvent sans le vouloir, c’est-à-dire sans avoir écouté. Entendre peut être passif, écouter doit être actif. L’écoute active est ce qui nous manque le plus pour une bonne communication et pourtant c’est bien par l’écoute que débute le phénomène communicatif puisque nous sommes d’abord récepteur, puis transmetteur.

 

Communiquer, c’est être vivant et animé, ces gestes, ces comportements qui sont les nôtres vont eux aussi s’adapter aux circonstances et à l’environnement. On ne fait pas les mêmes types de gestes dans un enterrement et dans une fête. Notre visage reflète des émotions. Notre comportement corporel exprime des sensations, des sentiments qu’il rend visible.

 

 

 

La transmission du message

 

La communication passe donc par 2 modes d’expression : un mode informationnel et un mode relationnel. Ce que vous avez réceptionné, vous allez le retransmettre avec vos points de vue, votre façon de faire et de dire.

 

Tous les spécialistes en communication s’accordent à reconnaître que, en interaction, plus de 70% du message passent par le relationnel, c’est-à-dire par tous les éléments paraverbaux et comportementaux.

 

 

 

Communiquer pour informer

 

La bonne émission d’un bon message passe par 4 qualités incontournables :

 

➤ L’entropie : Des informations originales. C’est le nombre d’information contenu dans le message, plus il y a d’informations dans le message, plus on dit qu’il est entropique.

 

➤ La lisibilité : Des informations organisées. Pour faciliter sa compréhension, l’information doit s’organiser afin d’être référencée selon des critères culturels connus du récepteur. Le message doit être intelligible dans son codage et logique dans son organisation.

 

➤ Le besoin : Des informations pour qui ? Pour qu’un message intéresse l’autre, il doit répondre à 2 critères : un désir et une résonance.

 

➤ Le Talent : Des informations qui passent. Si la personne qui vous délivre ce message bafouille, oublie un chiffre, se reprend ou dit simplement "je crois que", l’émission de l’information sera parasitée, peut-être même incompréhensible. La forme biaise le fond.

 

 

 

 

II. Les communications non verbales

 

 

➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir cette partie 

 

 

 

 

 

 

 

 

III. Les territoires

 

Nous organisons notre territoire

 

Les territoires sont définis par des lois, des usages ou des nécessités fonctionnelles qui nous préservent des intrusions. Il y a 3 types de territoires :

 

➤ Le territoire tribal

➤ Le territoire familial

➤ Le territoire personnel

 

Cette notion de territoires engendre naturellement des comportements de défense qui influent notre type de relation aux autres. Les 3 "C" autour d’un bureau : le territoire de Confrontation, le territoire de Coopération et le territoire de Collaboration. Il y a également 4 zones d'interaction : la zone intime, la zone personnelle, la zone sociale et la zone publique.

 

 

 

 

 

 

IV. Les postures, les gestes et les visages

 

Les postures

Miroir des attitudes psychiques, la posture nous renseigne sur la manière dont notre interlocuteur vit l’interaction du moment. On distingue 4 postures : la posture de soumission, la posture de dominance, la posture de rejet et la posture de partage.

 

Tout changement de posture globale a une signification qui permet de lire en temps réel ce qui se passe chez l’autre. La rupture de posture est la plus parlante, la réaction à ce qui est dit fait changer de posture, il apporte des indications précieuses sur ce qui se passe.

 

 

 

 

Les grimaces du corps

La grimace du corps est une fuite involontaire qui renseigne, votre interlocuteur veut vous faire croire à une attitude, mais il ne peut maîtriser tout son corporel. La dissonance est une posture partielle qui ne répond pas une posture globale. Les postures peuvent être semblables, en miroir, elles sont alors en congruence directe, les attitudes sont en partage, le courant passe bien.

 

 

 

 

Le visage

Le Visage prends une place prépondérante dans notre communication. C’est la partie du corps la plus regardée lorsque nous parlons à quelqu’un. C’est là que les émotions sont le plus représentatives. Certaines expressions faciales ont un caractère universel, quelque soient les visages, les cultures et les races.

 

Nous apprenons très tôt à maitrise cette partie du corps mieux que toute autre, nous apprenons à tromper l’autre, en nous interdisant de manifester des émotions, soit en la remplaçant par une autre plus adaptée, mais moins réelle.

 

 

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

procommunicator

un cours important en ce sens qu'il nous prépare à des situations professionnelles certaines mais quand même utiles

par - le 17/11/2014
juju15

Super doc, bien détaillé avec de bonnes explications et sur un thème qui m'intéresse, merci !

par - le 08/04/2014