Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter

BTS SP3S - Technique de l’info. et de la communication pro Chapitre 4 - La communication de groupe

BTS SP3S - Technique de l’info. et de la communication pro Chapitre 4 - La communication de groupe

Téléchargement

24 téléchargements

BTS SP3S - Technique de líinfo. et de la communication pro Chapitre 4 - La communication de groupe

Extrait du document

La communication émise dans un groupe génère des statuts différents : émetteur, récepteur, témoins. La communication n'est pas toujours linéaire. Il peut y avoir des relations adjacentes. C'est le cas d'un cours dans lequel le professeur parle, les étudiants écoutent, exceptés deux qui bavardent entre eux. Dans un groupe harmonieux, tout membre est potentiellement émetteur et récepteur. Le réseau de communication fonctionne bien.

 

Plan du cours :

 

I. Les enjeux psychosociaux de la communication

 

1) Les enjeux identitaires
2) Les enjeux territoriaux
3) Les enjeux d'influence

 

II. Les fonctions de communication de BALES

 

III. Le sociogramme de MORENO

 

IV. La dynamique de Kurt LEWIN

 

V. Les effets du groupe

 

1) La résistance au changement
2) La normalisation
3) Le conformisme
4) La soumission
5) La cohésion de groupe
6) L'effet Janis

 

 

 

 

 

 

 I.                  Les enjeux psychosociaux de la communication

 

1.         Les enjeux identitaires

 

La communication est √©mise par un individu qui a un statut, un r√īle, des appartenances √† des groupes... Le message va √™tre, lui aussi, adapt√© en fonction du statut, r√īle... de l'√©metteur.

 

Madame X s'adresse à son fils :

¬ę¬†Je compte sur toi pour faire tes devoirs avant de regarder la t√©l√©vision¬†¬Ľ. C'est la m√®re qui parle √† l'enfant.

 

Elle parle maintenant √† son employeur : ¬ę¬† J'aurais besoin de conna√ģtre le dernier chiffre d'affaires pour remplir le document destin√© aux imp√īts.¬†¬Ľ Elle a chang√© de statut. Elle est ici en position de demande √† un sup√©rieur hi√©rarchique et non plus de parent qui d√©finit les r√®gles.

 

La communication a un enjeu identitaire parce qu'elle véhicule une image de soi. Si l'interlocuteur perçoit une image différente de celle que je veux donner, s'installe un malaise.

 

On notera que les personnes fragiles , exclues... vont être sensibles à l'image qu'elles renvoient. L'enjeu identitaire est d'autant plus important que le statut social (emploi, revenus financiers, reconnaissance sociale...) est peu élevé. La personne qui se perçoit comme dévaluée, méprisée, ignorée peut alors répondre sur un mode d'agression ou de fuite (cf théorie d'Henri Laborit dans Eloge de la fuite ou l'ouvrage de Serge Paugham , la Disqualification sociale).

 

 

 

 

2.       Les enjeux territoriaux

 

Télécharger le document pour voir cette partie 

 

 

 

 

3.       Les enjeux d'influence

 

Communiquer peut avoir comme visée d'influencer autrui : convaincre, séduire, menacer, pousser à agir...  On peut donc distinguer deux stratégies en découlant :

  • les strat√©gies de pouvoir (affrontement, intimidation, chantage, pression...)
  • les strat√©gies de s√©duction (persuasion, complicit√©, attirance...)

 

 

 

 

 

II.   Les fonctions de communication de BALES

 

Télécharger le document pour voir cette partie 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                        III.                  Le sociogramme de MORENO

 

Télécharger le document pour voir cette partie 

 

 

 

 

 

 IV.                  La dynamique des groupes de Kurt LEWIN

 

Le psychologue am√©ricain Kurt Lewin, √©tudie tout particuli√®rement le r√īle de leader. Celui-ci est d√©sign√© par le groupe et non par une instance ext√©rieure. Ce sont une relation chaleureuse avec les membres du groupe, une √©coute, une prise d'initiatives structurantes, une motivation du groupe, une stimulation du travail et une tendance √† neutraliser les conflits qui conduisent √† devenir leader. Lewin r√©alise une exp√©rience sur le style de leadership.

 

Dans cette expérience, il observe le comportement plus ou moins agressif d'enfants en fonction du leadership de l'adulte qui se trouve avec eux. Il met en évidence 3 styles de leadership : autocratique, laisser-faire et démocratique.  Avec un leadership de type laisser-faire,  le nombre de comportements agressifs est maximal. Les enfants ne se régulent pas : c'est la loi du plus fort. Le leadership autocratique donne lieu à deux types de comportements : soit une agressivité importante, soit une passivité totale qui se traduit par des comportements apathiques. C'est enfin la gestion démocratique qui montre les meilleurs résultats. Les enfants se sentent encadrés tout en ayant la possibilité de s'exprimer.

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                    V.                  Les effets du groupe

 

1.         La résistance au changement

 

Télécharger le document pour voir cette partie 

 

 

 

 

2.       La normalisation

 

Le groupe entra√ģne une construction de savoirs partag√©s, une repr√©sentation du monde identique pour tous les membres ainsi que des valeurs communes. La normalisation est tr√®s forte dans les groupes d'adolescents et de jeunes adultes, au point que des pratiques de harc√®lement envers ceux qui ne rentrent pas dans cette norme, sont √† d√©plorer fr√©quemment.

 

 

 

 

3.       Le conformisme

 

Télécharger le document pour voir cette partie 

 

 

 

 

4.      La soumission

 

Le psychologue Stanley Milgram, par ses expériences réalisées dans les années 60, vise à évaluer le degré d'obéissance d'un individu face à un cas de conscience (par exemple faire mal à quelqu'un juste parce qu'on vous en a donné l'ordre). Il met alors en évidence :

  • la fonction d'affiliation (d√©pendance, respect des conventions, position enfants/parents dans le groupe)
  • la fonction de mise en conformit√© (on ob√©it au groupe pour ne pas √™tre d√©viant ou isol√©)
  • la fonction de l√©gitimation ( le point de vue de la majorit√© ne peut √™tre que norme et v√©rit√©)

 

 

 

 

5.       La cohésion de groupe

 

Télécharger le document pour voir cette partie 

 

 

 

 

6.      L'effet JANIS

 

Du nom du psychologue Irving Janis, il d√©finit la pens√©e groupale (appel√©e famili√®rement ¬ę¬†moutonni√®re¬†¬Ľ). Il rel√®ve trois caract√©ristiques :

  • des distorsions dans le traitement des informations,
  • une absence de prise en compte des risques,
  • un manque de recherches d'alternatives logiques et coh√©rentes.

Les groupes sectaires sont un exemple de cet effet : on donne des informations erronées comme étant vraies (la fin du monde), on met en danger les membres (grèves de la faim, suicides collectifs), on les place dans un univers cahotiques, loin des repères habituels.

 

 

Pour cela générer cet effet, il faut cinq conditions :

  • une coh√©sion √©lev√©e du groupe,
  • un isolement par rapport aux autres groupes,
  • un leadership tr√®s directif,
  • une situation globale anxiog√®ne.

Là encore, on peut reprendre l'exemple de la secte avec son gourou, la peur qu'il génère chez les disciples (peur du "dehors", maltraitance...), l'isolement du reste de la société.

 

 

Cet effet entra√ģne deux cons√©quences collectives :

  • une illusion (invuln√©rabilit√©, moralit√©, rationalit√©)
  • une censure

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

136550 messages 220872 réponses