Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter

BTS Banque - Environnement de l'activité bancaire Chapitre 1 - Le circuit économique Les agents économiques

BTS Banque - Environnement de l'activité bancaire Chapitre 1 - Le circuit économique Les agents économiques

Téléchargement

44 téléchargements

BTS Banque - Environnement de l'activit bancaire Chapitre 1 - Le circuit conomique Les agents conomiques

Extrait du document

 

On appelle « agent économique » un individu ou un groupe d'individus représentant un centre de décision autonome. Le circuit économique résulte donc d'opérations effectuées par une multitude d'agents économiques

 

 

Plan du document ;

 

I. Les secteurs institutionnels


1) 1er secteur : Les sociétés quasi sociétés non financières

2) 2ème secteur : Les entreprises d'assurances

3) 3ème secteur : Les institutions de crédit

4) 4ème secteur : Les ménages

5) 5ème secteur : Les administration publiques

6) 6ème secteur : Les administartions privées

7) 7ème secteur : Le reste du monde

 

II. Le cricuit économique simplifié notion de flux réel et monétaire

 

III. Les agrégats

 

IV. Le circuit complexe

 

V. L'approche keynesienne


1) Les moyens de la relance et les mécanismes mis en évidence par Keynes

2) Le multiplicateur de revenus

3) L'accélérateur d'investissements

4) Les limites du modèle Keynesien

 

VI. L'analyse libérale de l'activité économique

 

 

 

 

 

I. Les secteurs institutionnels

 

Télécharger le document pour voir cette partie

 

 

 

 

II. Le cricuit économique simplifié notion de flux réel et monétaire

 

Télécharger le document pour voir cette partie

 

 

 

 

 

III. Les agrégats

 

  • le produit national correspondra au PIB (Produit Intérieur Brut) (1)
  • le revenu national correspondra au PNB (Produit National Brut) (2)
  • la dépense nationale correspond à la DIB (Dépenses intérieures Brutes)
  • un agrégat est une grandeur utilisée en comptabilité nationale pour caractériser l'activité économique d'une société donnée

 

PIB (Produit Intérieur Brut) correspond à la somme de toutes les valeurs ajoutées produites sur le territoire d’un pays ou d’une zone économique.

 

PNB (Produit National Brut) correspond à la somme des valeurs ajoutées produites par les agents économiques d’une nationalité donnée résidant sur le territoire ou à l’étranger

 

 

 

 

IV. Le circuit complexe

 

Il inclut :

 

  • Les biens de production ou biens d'investissement
  • Les biens de consommation

 

 

Donc :

 

  • DN = C + I
  • PN = C + I
  • La formation brute de capital fixe

 

 

(F.B.C.F.) correspond donc à l'investissement brut = investissements nets (achats d’équipements nouveaux) + les investissements de remplacement (pour compenser l'usure du capital technique).

 

 

Catégories d'agents économiques

 

  • les ménages
  • les entreprises
  • les administrations publiques (l’Etat)
  • les institutions de crédit
  • les échanges avec l'étranger (l’extérieur)

 

 

 

 

 

V. L'approche keynesienne

 

Télécharger le document pour voir cette partie

 

 

 

 

VI. L'analyse libérale de l'activité économique

 

La théorie libérale moderne est basée sur la théorie subjective de la valeur. Elle a été définie par Carl Menger, en 1871, mais en même temps, et de manière indépendante, par Léon Walras et Stanley Jevons. Cette approche subjective de la valeur représente une évolution par rapport au courant classique, incarné notamment par David Ricardo, qui était basé sur la valeur travail. A partir de la valeur subjective, les travaux Carl Menger ont posé les bases de ce qui est aujourd'hui l'école autrichienne. Tandis que s'est développée, toujours à partir de l'approche subjective, le courant néoclassique, à travers notamment Alfred Marshall.

 

Selon la théorie subjective, le prix d'un produit, ou service, dépend de la valeur que lui accorde l'acheteur. Il n'y a pas de valeur objective, mesurée par exemple par une quantité de travail intégré au produit.

 

La théorie subjective de la valeur transforme l'étude de l'économie.  L'économie dépend donc de l'action de chacun. Les ménages agissent, font des choix, en fonction des fins totalement personnelles qu'ils se fixent. Ce qui les conduit à mettre en œuvre des moyens.

 

La croissance est l'augmentation des échanges. La création de valeur est la création de nouveaux produits ou services, inventés dans le but d'échanger, et par des ménages motivés par des buts personnels : achat d'une maison, offrir les études des enfants, réaliser un rêve, etc.

 

 

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

30474 messages 111284 réponses