Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter

Qu'est ce que l'audit ?

2 Avis > Donne ton avis

Qu'est ce que l'audit ?

Téléchargement

2513 téléchargements

Qu'est ce que l'audit ?

Extrait du document

Plan du document :

 

 

 

SECTION 1 : Généralité sur l'Audit

      ➣ I. Historique de l'Audit
      ➣ II. L'audit et les théories des organisations
      ➣ III. Définition de l'audit
      ➣ IV. Objectifs de l'Audit

 

 

SECTION 2 : les différents types d'audit

      ➣ I. En fonction de l'entité auditée
      ➣ II. En fonction de l'intervenant
      ➣ III. En fonction de l'objectif de la mission
      ➣ IV. Autres types d'audit

 

 

 

Introduction 

 

L’entreprise peut être économiquement définie comme l’agent économique qui, sous l’impulsion d’un entrepreneur, produit des biens et services pour un marché. Par conséquent, l’entreprise se distingue des autres agents économiques par son rôle productif.

La théorie des organisations a considérablement dépassé cette conception limitative de l’entreprise. Celle-ci est désormais conçue comme un système finalisé et ouvert sur un environnement donné.

Or, l’environnement dans lequel vit l’organisation est caractérisé par sa complexité et sa mutation permanente. De ce point de vue, la survie de l’entreprise dépend essentiellement de sa capacité de maitriser son environnement. Pour ce faire, les dirigeants de l’entreprise introduisent un système d’audit assurant ainsi cette maitrise.

Ainsi, le terme audit, est devenu synonyme d’objectivité, d’efficacité, d’outil d’aide à la gestion

 

 

 

 

 

 

Section 1 : Généralité sur l'Audit

 

 

1. Historique de l'Audit : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

➜ COURS COMPLET SUR LE DOCUMENT

A TELECHARGER GRATUITEMENT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 2. L'audit et les théories des organisations 

 

 

A. La théorie classique et l'audit 

 

Le contrôle est un des fondements de cette vision de l’organisation, principalement quantitatif, il est nécessaire à tous les niveaux de l’entreprise.

Le contrôle de gestion qui apparait vers les années 1930 est un outil de gestion élaboré pour s’intégrer dans cette problématique.

 

Il s’insère tout à fait dans les principaux concepts suivants :

➤ La séparation des coûts directs et indirects souvent fixes, le calcul des coûts unitaires.

 Le découpage de l’activité, la décomposition du coût de production selon les étapes techniques.

 Le calcul et l’analyse des écarts permettant le contrôle de l’exécution des tâches.

 

Le contrôle de gestion permet de mesurer quantitativement des actions pour les comparer aux normes préétablies et les corriger si un besoin s’avère nécessaire. Il a souvent été utilisé comme moyen de contrôle, voire de sanction pour les salariés de l’entreprise.

 

 

 

 

B. La théorie béhavioriste et le contrôle de gestion 

 

Le contrôle de gestion est un outil de contrôle mais aussi un instrument de motivation et de participation.

 

 

 

C. La théorie psychosociologique et le contrôle de gestion 

 

L'introduction du contrôle de gestion dans une structure correpondant à la théorie psychosociologique part du principe qu'il faut, désormais, créer avec les hommes, et non pas les considérer comme un simple instrument, mais cela n'empêche que le contrôle des hommes demeurera dans l'organisation, de plus, le contrôle de gestion est un outil, source de conseil et de suivi des réalisations permettant d'assurer la pérennité de l'entreprise. 

 

 

 

D. L'approche systèmatique et le contrôle de gestion 

 

L’entreprise est un système structuré de manière à assurer sa survie. Donc celle-ci doit disposer de moyens lui permettant de lutter efficacement contre l’entropie, parmi ces moyens il y a le contrôle de gestion. Cet instrument d’aide à la prise de décision permet d’élaborer des organigrammes, et donc, les relations entre les sous-systèmes, d’établir des plans d’action, des budgets… 6 Par conséquent, le contrôle de gestion apparait comme un sous-système à part entière, permettant de contrôler les résultats par rapport aux objectifs prévus et essayant de maintenir l’entreprise en tant que système à l’état prévu

 

 

 

E. La théorie de la contingence et le contrôle de gestion 

 

Partant de l’idée précédente, il n’est plus possible de considérer le contrôle de gestion comme un outil standard pour toutes les organisations. Le contrôle de gestion doit être un système d’information pour la dimension technique mais aussi pour la dimension sociale. Sa place, l’importance de son rôle, sa conception et son utilisation vont être différents selon les spécificités des entreprises. Il doit s’adapter aux besoins d’information de l’organisation et ne pas être plaqué de la même manière dans toutes les entreprises.

 

 

3. Définition de l'Audit 

 

 

Les Romains employaient le terme « audit » pour désigner un contrôle au nom de l’empereur sur la gestion des provinces. Ce terme provient du verbe latin « audire » qui signifie « écouter ».

Encyclopédie Wikipedia

 

L’audit est un examen critique qui permet de vérifier des informations données par l’entreprise et d’apprécier les opérations et les systèmes mis en place pour les traduire.

Du bouquin « L’audit Financier »

 

L’audit : Processus méthodique, indépendant et documenté permettant d'obtenir des preuves d'audit et de les évaluer de manière objective pour déterminer dans quelle mesure les critères d'audit sont satisfaits.

(ISO 9000)

 

Globalement, on peut donc définir l’audit comme étant, l’examen auquel procède un professionnel compétent, selon des normes préalablement établies, en vue de découvrir les failles et les anomalies, afin de mettre en place les procédures de correction nécessaire, et cela par des méthodes précises. Et enfin à communiquer le résultat aux utilisateurs intéressés

 

Différence entre contrôle de gestion et audit : 

 

Le contrôle de gestion et l'audit sont deux métiers proches par leurs finalités et leurs domaines d'intervention, qui doit s'appuyer l'un sur l'autre. L'intérêt d'un contrôle de gestion est de servir de pilote à l'audit (identification des zones à risques ou à performance insuffisantes). Puis d'utiliser les recommandations des de l'audit comme levier: prise en compte dans le budget et le suivi des performances des potentiels identifier par l'audit.

 

Mais les deux fonctions diffèrent:

 Le contrôle de gestion résonne sur les résultats, l'audit sur les processus.

➤ Le contrôle de gestion consiste à analyser les données issues de l'exploitation, généralement des chiffres. L'audit consiste à s'assurer de la bonne application des procédures des processus de l'exploitation. Ainsi, le contrôle de gestion peut faire l'objet d'un audit pour s'assurer par exemple que les processus d'obtention ces chiffres sont bien sous contrôles et que les procédures d'enregistrement et de traitement des données sont respectées.

 Le contrôle de gestion utilise les informations produites par les opérationnels. L'audit va à la recherche des faits et informe partant des faits et des pièces.

➤ Le contrôle de gestion et fait de manière permanente et dois faire des analyses et de proposition quant aux résultats financier. L'audit a une mission ponctuelle, un dut précis, souvent suite à la révélation d'un problème particulier.

 

 

 

4. Objectifs de l'Audit 

 

 

 ➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir cette partie

 

 

 

 

 

 

 

Section 2 : les différents types d'audit

 

De nos jours, le mot audit est employé pour désigner des missions différentes, mais il est possible de qualifier les audits selon leurs objectifs, selon l’entité, selon les intervenants. Les types d'audit se distinguent ainsi :

 

 

1. En fonction de l'entité auditée 

 

C'est l'audit autrefois mené seulement dans les sociétés commerciales, en particulier les sociétés anpnymes, l'audit est aujourd'hui exercé dans toutes les catégories d'entités y compris celles relevant du secteur non lucratif (association ...) ou du secteur public.

On peut citer des exemples d'audit qualifiés à partir du nom d'une entité particulière ou d'une brance d'activité, et dont les objectifs sont liées à ceux de l'audit financière, de l'audit opérationnel ou de la gestion comme : audit des centres de gestion agrées, audit des sociétés mixtes.

 

 

 

2. En fonction de l'intervenant 

 

L'audit peut être interne à l'entreprise, ce qui nous amène à dire qu'il existe deux types d'audit, l'audit externe et l'audit interne : 

 

A. L'audit interne 

 

La définition suivante donnée par l’Institut Français des Auditeurs et Contrôleurs Internes (IFACI) reflète l’évolution et traduit bien la conception actuelle de l’audit interne :

« L’audit interne est la révision périodique des instruments dont disposent une direction pour contrôler et gérer l’entreprise. Cette activité est exercée par un service dépendant de la direction de l’entreprise et indépendant des autres services ».

 

L’IIA (the Institute of Internal Auditors, l'institut mondial) définit l’audit interne comme :

« Une activité indépendante, objective et impartiale, exercée dans une organisation (entreprise, organisme, …), par des personnes formées (le plus souvent de l'organisation et en équipe), menée pour produire de la valeur ajoutée pour cette organisation en lui apportant assurance sur son fonctionnement et conseils pour l’améliorer »

 

 

 

 ➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir la suite de cette partie

 

 

 

B. L'audit externe 

 

 

 ➜ Téléchargez le document gratuitement pour voir cette partie

 

 

 

 

3. En fonction de l'objectif de la mission 

 

On peut citer trois types d'audit :

 

 

A) L'audit de la gestion

 

 

 C'est l'audit le plus connu du grand public, compte tenu des révélations qui le concluent. L'audit de la gestion a pour objectif soit d'apporter les preuves d'une fraude, d'une malversation ou d'un gâchis, soit de porter un jugement critique sur une opération de gestion ou les performances d'une personne ou d'un groupe de personnes.

 

 

 

B) L'audit opérationnel

 

C’est l’intervention dans l’entreprise sous la forme d’un projet, de spécialistes utilisant des techniques et des méthodes spécifiques, ayant pour objectifs :

➤  D’établir les possibilités d’amélioration du fonctionnement et de l’utilisation des moyens, à partir d’un diagnostic initial autour duquel le plus large consensus est obtenu.

➤ De créer au sein de l’entreprise une dynamique de progrès selon les axes d’amélioration arrêtés.

 

 

 

C) L'audit financier  

 

Il vérifié le respect des règles et principes comptables tels qu'ils résultent de la loi comptable et des orientations des organismes a compétence nationale (conseil national de l'ordre des experts).

Il intéresse les actions ayant une incidence sur la préservation du patrimoine, sur les saisies et 13 traitements comptables ainsi que sur l'information financière publiée par l'entreprise. L'audit financier correspond soit à une mission contractuelle confiée à un professionnel et portant sur la révision comptable, soit à une mission légale conduite par un commissaire aux comptes.

 

Distinction audit financier – audit opérationnel :

 

Il vérifie le respect des règles et principes comptables tels qu'ils résultent de la loi comptable et des orientations des organismes à compétence nationale (conseil national de l'ordre des experts).

 

Il intéresse les actions ayant une incidence sur la préservation du patrimoine, sur les saisies et traitements comptables ainsi que sur l'information financière publiée par l'entreprise.

L'audit financier correspond soit à une mission contractuelle confiée à un professionnel et portant sur la révision comptable, soit à une mission légale conduite par un commissaire aux comptes.

 

 

 

4. Autres types d'audit 

 

 

Longtemps activité a caractère comptable, l'audit s'est progressivement étendu à d'autres fonctions telles que le marketing, l'nformatique, l'organisation, les ressources humaines (Audit social). 

On peut dire qu'aujourdhui l'audit couvre un domaine de plus en plus vaste, qui touche à plusieurs activités. 

 

 

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

AGzerkine

BIENNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN

par - le 19/06/2014
haroun 25
fgggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggggg
par - le 26/11/2012

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

30374 messages 110992 réponses