Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le marketing book

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter
Mesure et démesure publicitaires des bases soli...

L'actualité du marketing vue par des experts

19 décembre 2008 | Actualités Publié par Olivier Nallis

Mesure et démesure publicitaires des bases solides et fragiles à la fois

Publié par Olivier Nallis
Salut, je te recommande la lecture de ce document : http://www.marketing-etudiant.fr/actualites/mesure-publicitaire-base.php sur digischool Marketing.
mesure pub

Audiences fragmentées, crise économique,  le marché pub qui stagne en 2007/2008 sera probablement franchement touché en 2009. Les annonceurs amputent leur budget, il en faudrait de nouveaux pour compenser le manque à gagner mais ceux-ci se font attendre.

Pourtant les produits et services pour mesurer (et donc implicitement  prévoir) l’efficacité des campagnes médias ne manquent pas. Grosses bases de données comportementales, analyse cross média, scoring en tout genre….

Mais si la technologie et la science rassurent les plus gros annonceurs il n’est pas certain que nous ayons vraiment progressé depuis John Wanamaker*. Suffit-il de glisser ici et là un R.O.I**, ou autre acronyme anglo-saxon, deux formules de régression statistiques (qui ne datent d’ailleurs pas du jour) pour obtenir des modèles fiables ?

Je vous propose de creuser une peu les failles du système de mesure « scientifique » utilisé aujourd’hui à travers une mini série d’articles. Commencons avec les bases de la mesure.

Cible

Crédit : ilco

Parmi les défauts des GRP, Morgenstern, Agostini et de toutes les statistiques descriptives utilisées pour apprécier l’impact d’un plan média à priori et à posteriori, il y a en premier lieu l’absence ou la faible prise en compte d’éléments qualitatifs dans l’analyse.

Pourtant, la qualité de l’offre, l’emballage du message, le contexte de programme dans lequel est situé l’écran et la créativité du spot sont évidemment décisifs. La cible sera bien peu réceptive à un joli spot sur pour de la nourriture lorsqu’elle n’a plus faim, elle vivra probablement mal un spot coca après un reportage sur l’obésité ou le Sahel.

Première base, le choix des cibles

Pour média planer, vous devez d’abord cibler. Cette démarche indiscutablement positive permet de réaliser de sensibles économies. Il est en effet peu probable de toucher les hommes seniors via un encart dans Jeunes et jolies, ou alors, nous avons à faire à une catégorie excessivement particulière.

Problème, le ciblage en question, base de tous les calculs existants en pub,  est issu d’une démarche pragmatique mais pas particulièrement fondée théoriquement. En effet, si les critères sexes, âges, PCS, géo…. sont les références absolues, ce n’est pas parce qu’ils sont particulièrement explicatifs de tels ou tels comportements, ni qu’ils sont prédictifs, mais juste parce que nous les avons !

Bénies soient à les statistiques nationales, les médias, comme tout le monde, les ont donc adoptées. Certes B. Cathelat et ses collègues du CCA*** en ont proposé d’autres, plus amusants qui ont permis indirectement de conforter la pertinence des premiers, mais fondamentalement, on revient sur ces premiers en toutes circonstances et en oubliant parfois que pour être un cadre, un instit ou un senior, on en est pas moins homme !

› Deuxième base, les indicateurs utilisés : les failles du GRP

Avant une campagne, si on en a les moyens, on va pré tester… sans entrer dans le détail et sans étaler toute la gamme existante, on va s’intéresser aux modifications d’opinion et aux intentions d’achat que suscite la campagne sur un échantillon ou alors, lorsqu’on le peut aux modifications de comportement (marché test simulé).

Dans le cas contraire, l’annonceur va devoir se fier aux principes issus d’autres campagnes, et là, les choses se compliquent. Prenons par exemple un extrait d’article publié par un expert d’IPSOS qui tient globalement des propos très intéressants et qui peut être pris au sérieux en la matière. Son discours est me semble-t-il assez représentatif de celui des régies, des médias et des centrales d’achat.

« …  En termes de recall, chaque nouvelle exposition présente un apport marginal moins élevé que la précédente. Dans le cas de la télévision, on peut estimer qu’un travail de création est bon entre 500 et 750 points cumulés de couverture brute (GRP ou TRP aux États-Unis). En revanche, on estime qu’un travail de création est médiocre lorsqu’il se situe entre 750 et 1000 GRP cumulés. Dans ce cas, il convient alors d’arrêter la campagne…. »****

Avec ce type d’arguments, on peut avoir l’impression que l’impact et le rendement sont parfaitement maîtrisés. Mais il n’en est rien. Si je peux me permettre de traduire ces propos: chaque nouvelle exposition donne moins de résultats en terme de nouveaux « clients biens touchés» que celle d’avant.

Autrement dit, si l’on propose un message mémorisable, dès le début une partie significative de la cible s’en souvient et du fait, le coup d’après, le rendement du passage suivant est moindre puisque la majorité a déjà mémorisé !

En suite, voyons les statistiques sur les GRP. Au passage, pour ceux qui n’auraient pas compris ce concept j’essaierai de vous éclairer dans un encadré un peu plus tard, il s’agit du produit de la couverture utile (personnes de la cibles touchées par le plan média) par la répétition (nombre de fois ou le plan va toucher l’individu) le tout en moyenne.

Revenons au même article qui un peu plus loin nous dit “Au-delà de 1000 GRP cumulés, l’annonce aura probablement été vue dix fois ou plus en moyenne par les consommateurs-cibles.” Reprenons, pour ceux qui n’auraient pas suivi, une couverture 100%, 10 spots, répétition=10, GRP= 10 x 100=1000, je confirme, c’est effectivement une possibilité. Mais il y en a d’autres. En effet le même GRP peut signifier que vous n’avez pas de bol et qu’au bout du centième spot, vous n’avez touché que 10% de votre cible en cumulé… et 10×100=1000 GRP.

C’est l’inconvénient de prévoir « avant ». Mieux vaut faire comme les voyants ou pire, les économistes et prévoir après, cela limite sensiblement les erreurs.

 

A suivre avec les failles du quanti.

 

*  Fondateur d’un groupe de distribution on lui attribue la célèbre phrase “La moitié de l’argent que je dépense en publicité est gaspillée, mais je ne sais pas quelle moitié!”.

** Retour sur investissement

*** Centre de communication avancé – Styles de vies, mentalités et sociostyles.

****De John Hallward - Ipsos ASI

 

Note de Marketing-etudiant.fr : Les outils de mesures des campagnes publicitaires sont des standards utilisés systématiquements par tous les média planneurs. L’intangibilité des résultats des campagnes dans les médias classiques fait qu’on ne peut jamais vraiment avoir un ROI précis. L’Internet est meilleur dans cette démarche, même si une part liée à l’image, reste icontrollable (annonceurs au CPM). Des améliorations sotn en cours, Google pourrait (encore) être l’acteur décifisif (il transpose son modèle au CPC sur les autres médias).

Olivier Nallis

expert undercover marketing

L'auteur de cet article :

Olivier Nallis

expert undercover marketing

Le site de Olivier

Tous les articles publiés par Olivier

1

26 février 2012 21:35

C’est parfait !

Les 5 derniers articles de Olivier

Après la communication à 360° : la 720°

Olivier

18 Juin 2010 | Actualités

Après la communication à 360° : la 720°

0

Quand la communication se rhabille à tout prix, elle se déguise...et se ridiculise ! Vous ne rêvez pas, deux fois plus fort que la communication 360, la 720° ! Mais avant de vous dévoiler tous les...

Bilan de l'économie numérique 2009

Olivier

05 Janvier 2010 | Actualités

Bilan de l'économie numérique 2009

0

Pas besoin d’une secte ou d’un couturier pour annoncer des bouleversements aux allures cataclysmiques. Regardez, moi qui ne sais pas coudre et qui suis bien trop sectaire pour me...

Marketing barbare: étudiants pris pour cibles

Olivier

28 Juillet 2009 | Actualités

Marketing barbare: étudiants pris pour cibles

Depuis quelques années je forme des commerciaux, managers et communicants. BTS et autres « études supérieures » avec des titres homologués ou non. Les résultats que j’observe me donnent à penser qu...

Que sera le marketing de demain ?

Olivier

Marché de la pensée

Olivier

Les 5 derniers articles

Comment réussir un projet CRM ?

digiSchool marketing

21 Juillet 2014 | Actualités

Comment réussir un projet CRM ?

Notre expert en CRM Frédéric Canevet vous propose un nouvel article dans lequel il vous donne tous ses conseils pour réussir un projet CRM.

Contrôlez votre e-réputation sur le web

digiSchool marketing

09 Avril 2014 | Actualités

Contrôlez votre e-réputation sur le web

0

La gestion de l'e-réputation peut vous permettre d'atteindre différents objectifs : éviter les bad buzz, faire connaître votre entreprise, améliorer la relation client, etc. Dans cet article, Gauth...

IBeacons ou la communication augmentée

digiSchool marketing

13 Février 2014 | Actualités

IBeacons ou la communication augmentée

0

Pour développer la stratégie de communication digitale des marques, Apple a lancé un nouveau système, le iBeacon, qui envoie des messages informatifs aux clients via Bluetooth.

Lier le monde virtuel au monde réel (2/2)

digiSchool marketing

23 Avril 2013 | Actualités

Lier le monde virtuel au monde réel (2/2)

0

Suite et fin de notre article d'expert "Lier le monde virtuel au monde réel". Dans cette deuxième partie, découvrez par quels moyens ou techniques, il est possible de recréer le lien entre physique...

Lier le monde virtuel au monde réel (1/2)

digiSchool marketing

18 Avril 2013 | Actualités

Lier le monde virtuel au monde réel (1/2)

0

Découvrez la première partie de l'article rédigé par notre nouvel expert Julien Rio, qui propose de recréer le lien entre communication "virtuelle" en ligne et communication "réelle" (en magasin)...

Alerte email Tous les articles par mail gratuitement

Une alerte mail par semaine maximum. Vous pourrez vous désinscrire facilement. Aucune publicité.

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

30191 messages 110454 réponses