LE MARKETING STRATEGIQUE

LE MARKETING STRATEGIQUE

LE MARKETING STRATEGIQUE
Cours

Par carti

Thématiques : Marketing Stratégique

Mise à jour le 03-12-2013

Télécharger ce document

→ Téléchargement disponible après inscription

20,00/20

31 Avis > Donne ton avis

11828 téléchargements

> Partager !

Extrait du document

La définition du marketing stratégique est souvent présentée comme une notion assez vague dans les ouvrages de marketing. Ce cours complet de marketing sur les applications du marketing stratégique devrait vous aider à en comprendre toutes les composantes et à entamer les démarches adéquates avant de lancer votre opération ou campagne marketing.

 


 

Chapitre 1 : Marketing Stratégique

 

I - La démarche marketing

 

Le marketing peut être défini comme le regroupement de tous les outils et de toutes les méthodes utilisés pour créer, recréer ou susciter des besoins chez le consommateur.

 

Le marketing comporte deux phases complémentaires qui sont, d'une part, le marketing stratégique , qui reste quelque chose de théorique, puis le marketing opérationnel qui vient le compléter en mettant en place tous les outils pour réaliser cette stratégie, ce qui se fait de concret. Ces deux phases sont interdépendantes.

 

Le marketing stratégique, c'est la réflexion pour savoir quoi faire après avoir analysé tout le marché, c'est-à-dire réaliser un SWOT ou utiliser la méthode PESTEL, pour dégager un diagnostic sur le marché global et l'entreprise en question.

 

L'analyse se déroule en trois phases :

  • - La connaissance
  • - La réflexion
  • - La décision

 

Durant la phase théorique du marketing stratégique, on réalise également une feuille de route, le plan marketing et on établit un budget détaillé pour savoir quelles sont les ressources allouées à tel ou tel type de marketing opérationnel (street marketing, PLV...) 

 


Au cours des différentes étapes concernant le marketing opérationnel, on relève deux phases :

  • - La phase action
  • - La phase contrôle

 

Pour élaborer le marketing stratégique il est nécessaire d'analyser les tendances du moment, le comportement du consommateur, le marché dans son ensemble ou encore les concurrents.

 

Après avoir réalisé cette analyse, l'entreprise doit déterminer les segments stratégiques et déterminer les facteurs clés de succès. Elle établit également son marché cible (marché de niche, par exemple) pour pouvoir ensuite déployer sa stratégie, en courant le moins de risque possible. 

 

L'analyse se poursuit également au niveau des activités de l'entreprise, pour déterminer la répartition des ressources, savoir quel segment d'activité coûte le plus, lequel est le plus rentable et sur lequel il faut investir. 

 

On doit aussi vérifier le portefeuille client, savoir s'il est bien réparti ou si on ne dispose que de "gros" clients.

 

Une des méthodes pour réaliser l'analyse des activités de l'entreprise est l'utilisation de la matrice BCG. Le lancement d'un produit demande la vérification de l'équation de la matrice entre :

 

- Les vaches à lait : peu attractives mais compétitives.

- Les poids morts : peu attractifs et peu compétitifs.

- Les vedettes : attractives et compétitives.

- Les dilemmes : attractifs mais peu compétitifs.

 

Les vaches à lait permettent de donner des ressources aux activités vedettes qui, de la même façon, donnent des ressources aux poids morts. Les poids morts sont fréquemment l’image d’une marque

 

Durant la réflexion, il est primordial de fixer des objectifs à la fois qualitatifs et quantitatifs pour mesurer l'efficacité de l'entreprise. En fonction de l'efficacité on pourra déterminer la performance de l'entreprise.

 

Il est très important de bien garder en mémoire la cible des produits et le positionnement de ceux-ci car le positionnement correspond à l'image de ce produit dans la tête du consommateur. 

 

La partie prise de décisions, correspond au produit en lui-même et aux questions à se poser pour sa commercialisation.

 

La partie action (marketing opérationnel) fait appel au Mix marketing ou à la méthode des 4 P :

 

- Le Produit

- Le Prix

- La Place (distribution)

- La Publicité (communication)

 

Enfin, la partie contrôle permet de vérifier si les objectifs on été atteints ou dépassés, et ainsi évaluer la performance de l'entreprise.

 

II - Le rôle du besoin

 

Pour ce qui est du besoin, il faut tenir compte de la cause de l'action et de son intensité. Le besoin est un décalage entre une situation réelle et une situation souhaitée. Il peut être caracterisé par l'attente d'un produit, la demande ou encore par la motivation.

 

La pyramide de Maslow classe ces besoins par ordre d'importance, partant du bas de la pyramide et allant vers le haut : les besoins physiologiques (manger, dormir), les besoins de sécurité, les besoins d'appartenance (intégration dans un groupe), les besoins d'estime (reconnaissance par un groupe en particulier) et les besoins d'auto-expression (accomplissement de soi).

 

Chapitre 2 : L'étude de marché

 

I) Le marché

 

Le marché désigne l'ensemble des publics susceptibles d'exercer une influence sur les ventes d'un produit ou plus généralement sur les activités d'une organisation. Le marché du produit est divisé en deux, l'offre d'un côté, avec le pouvoir et le vouloir vendre, la demande de l'autre côté, avec le pouvoir et le vouloir acheter.

 

L'offre est définie, ici, par la production, pour laquelle on distingue 3 types de concurrences :

 

- La concurrence indirecte au niveau des produits d'un même poste budgétaire

- La concurrence indirecte au niveau des produits d'un même besoin

- La concurrence directe au niveau des produits semblables ou de même composition

 

Au niveau de la demande on distingue 3 groupes de consommateurs :

 

- Les non-consommateurs absolus qui ne peuvent pas consommer

- Les non-consommateurs volontaires pour des raisons culturelles ou sociales

- Les non-consommateurs involontaires qui ne peuvent pas acheter mais qui auraient bien voulu.

 

Le principe de segmentation consiste à fractionner un marché déterminé en un certain nombre de sous-ensembles d'individus ayant un comportement similaire à l'égard d'un produit ou d'une marque, dans le but d'éventuellement mener des actions commerciales spécifiques sur les différents segments réalisés.

 

Elle fait ressortir un marketing segmenté (un produit pour différents groupes), un marketing de masse (un produit pour tous) et un marketing individualisé (un produit pour chaque consommateur). La segmentation donne également lieu à des plans marketing concentrés, différenciés ou adaptés.

 

La segmentation se fait en quatre étapes :

 

- Sélection des critères de segmentation

- Description des caractéristiques de chaque segment

- Sélection du ou des segments pertinents

- Définition des politiques marketing utilisées pour chaque segment

 

II) La démarche des études de marché

 

L'élaboration du plan d'étude respecte cinq étapes : la définition du problème, l'élaboration du plan d'étude, le recueil des informations, l'analyse des résultats et la présentation des résultats.

 

Chapitre 3 : Le comportement du consommateur

 

I - L'environnement du consommateur

 

La culture peut être définie comme l'ensemble des normes, croyances et habitudes sociales qui peuvent être assimilées à partir de l'environnement social et qui déterminent des modes de comportement que partagent les différents individus. La culture exerce aussi une influence sur les habitudes de consommation car elle détermine les principaux objectifs poursuivis par les individus et joue un rôle sur certains comportements du consommateur.

 

La classe sociale correspond à l'ensemble des personnes appartenant à un groupe déterminé de la société en raison de leurs caractéristiques socio-économiques, de leurs capacités et de leur pouvoir et des responsabilités qui leur incombent.

 

II - Les facteurs explicatifs

 

Les caractéristiques démographiques sont l'ensemble des indicateurs décrivant le statut de l'individu dans son environnement social : son âge, son emploi, sa localisation géographique, son revenu, son niveau d'éducation... 

 

On recense également plusieurs facteurs individuels pouvant nous éclairer sur le comportement du consommateur :

 

- La motivation : Force consciente ou non qui pousse le consommateur à agir.

 

- Le frein : Force qui empêche l'achat et l'utilisation d'un produit ou d'un service.

 

- L'attitude : Tendance de l'individu à évaluer d'une certaine manière un produit ou un service (dimension cognitive, affective, conative)

 

- Le concept de soi : Perception que l'individu se fait de lui-même.

 

- L'implication : État non observable de motivation, d'excitation ou d'intérêt.

 

- La personnalité : Ensemble de caractéristiques dominantes du comportement du consommateur.

 

- Les valeurs : Elles peuvent gouverner le comportement du consommateur, qu'elles soient sociales ou individuelles.

 

- Le style de vie : Manière dont l'individu occupe son temps (activités, centres d'intérêt, opinions)

 

- L'expérience : Ensemble des satisfactions ou insatisfactions retirées par le consommateur lors de la consommation d'un produit ou service.

 

Les facteurs situationnels peuvent également expliquer un comportement :

 

- L'environnement physique (localisation)

- Le social (on n'achète pas la même chose si l'on est seul ou accompagné)

- Le moment

- L'activité

- L'état initial

 

III - Les étapes du processus de décision

 

Le processus de décision est élaboré en cinq étapes :

 

- La reconnaissance du besoin : Perception pour l'individu d'un décalage entre un état souhaité et un état ressenti.

 

- La recherche d'informations : Recherche interne ou externe

 

- L'évaluation des possibilités : On fait une sélection sur le marché par rapport aux attributs retenus pour le produit voulu.

 

- L'achat : Il dépend étroitement des attitudes.

 

- L'évaluation Post-Achat : Si le consommateur n'est pas satisfait de son achat, il va falloir que les producteurs répondent à ses déceptions via le marketing.

 

IV - Typologie des processus liés à la prise de décision

 

Lors de la résolution extensive (achat réfléchi), le consommateur consacre beaucoup de temps aux différentes phases du processus de décision. En revanche, lorsqu'il s'agit d'une résolution limitée, le produit est mal connu mais les critères de sélection sont clairement définis, le consommateur consacre peu de temps aux phases du processus.

 

Le processus de recherche de variété permet d'instaurer une composante dynamique au processus routinier : le consommateur va essayer une autre marque quand il se sera lassé de la marque qu'il choisit habituellement.

 

 Plan du document sur le Marketing Stratégique

 

Chapitre 1 : Le marketing stratégique

I - La démarche marketing

1) Définition
2) Le marketing opérationnel

II - Le rôle du besoin

1) La notion de besoin
2) La typologie des besoins

 

Chapitre 2 : L'étude de marché

I - Le marché

1) Typologie de l'offre et de la demande
2) La segmentation de la demande

II - La démarche des études de marché

1) Le brief
2) Le diagnostic
3) Le projet d'étude

 

Chapitre 3 : Le comportement du consommateur

I - L'environnement du consommateur

II - Les facteurs explicatifs

1) Les facteurs individuels
2) Les facteurs situationels

III - Les étapes du processus de décision

1) La reconnaissance du besoin
2) La recherche d'information
3) L'évaluation des possibilités
4) L'achat
5) L'évaluation Post achat

IV - Typologie des processus de décision

 

 

 

 

Télécharger ce document

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document

BERZG

je suis très heureux et satisfait je suis senior on dirais que je viens de naître dans un monde de culture .

par - le 20/10/2014
yinyang

Bonne explication, simple et efficace, merci beaucoup.

par - le 17/10/2014
zinlo

document varié et bien structure merci en attendant des nouveaux document merci azzedine.

par - le 12/10/2014
Plus d'avis (28)
Moteur de formation

Zoom ecoles

Membre de la Conférence des Grandes Ecoles, BEM est entrée en 2009 obtient les trois accréditations internationales l...

ESA 3 Paris délivre des titres certifiés de niveau I et II, de Cycle Bachelor à Master, en initial ou en alternance. ...

SMS est une école de commerce spécialisée dans la formation des métiers du sport.

ISGP est l'école des ressources humaines en Alternance accessible de Bac +2 à Bac +5.

FORMAXION : Formation continue en alternance : Diplômes du BTS MUC, BTS NRC et BTS CI. Admission sur Concours "Passage...



Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

29301 messages 108059 réponses

Je m'inscris

Accéder directement au site