Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le marketing book

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter
Quand l'internet des objets remplacera le web

Blog

16 décembre 2013 | Blog

Quand l'internet des objets remplacera le web

Publié par digiSchool marketing
0
Salut, je te recommande la lecture de ce document : http://www.marketing-etudiant.fr/blog/quand-linternet-des-objets-remplacera-le-web.php sur digischool Marketing.

Si l’internet des objets, aussi appelés objets connectés, objets communicants ou encore objets intelligents, n’est pas encore normalisé et étendu à la vie quotidienne d’une grande majorité de personnes, tout porte à croire que c’est là-dessus que se jouera le prochain grand changement technologique sur nos habitudes quotidiennes.

L’internet des objets, c’est ce futur tout proche qui permettra à nos objets d’être connectés à internet, et aussi entre eux. Si le principe commence à inquiéter au niveau sécuritaire (personne n’a envie de se faire pirater son lave-vaisselle), il pose aussi le problème de l’accumulation de data sur ses utilisateurs. Les constructeurs d’appareils ménagers vont se confronter aux mêmes problématiques de sécurité en ligne que Microsoft ou Google. Le pouvoir que pourraient avoir ces objets connectés sur notre vie a déjà enflammé l’imagination de plusieurs auteurs de SF et le New York Times a même consacré un dossier spécial sur la question, avec la consultation d’ingénieurs, de juristes et de spécialistes sur le sujet.

Cette nouvelle étape de numérisation globale, au-delà des questionnements sur la sécurité et l’information, est surtout le futur bouleversement technologique de la décennie. La plupart d’entre nous ne réalisent pas jusqu’où peut aller l’internet des objets, du gadget qui analyse nos moindres mouvements à un environnement qui prédit nos émotions et nos actions. Et c’est dans ce sens que l’internet des objets deviendra plus central dans la société que ne l’est internet aujourd’hui. Le web que l’on connaît survivra, de la même manière que le courrier a survécu avec l’arrivée des e-mails. Mais son rôle sera sans doute réduit à un langage d’affichage pour nos écrans, probablement plus omniprésent mais moins indispensable.

Voici un aperçu de la situation des objets connectés aujourd’hui et de l’ambition révolutionnaire de l’internet des objets.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

L’avènement d’un monde sans touches, sans interrupteurs

Lumières intelligentes - Philipps Hue

L’espèce pionnière des objets connectés est le smartphone. Chaque fois que vous prenez la voiture avec votre iPhone, il transmet votre position et votre vitesse à Google. Le résultat est une information globale en temps réel du trafic pour tous les conducteurs.

Que les smartphones recueillent des informations sans que les utilisateurs s’en rendent compte révèle comment l’internet des objets remplace les actions liées au web (cliquer sur un bouton ou naviguer sur une page…) grâce au contexte. Cette prise de conscience, en particulier en ce qui concerne le monde physique, le moment de la journée et n’importe quel autre information que Google ou d’autres compagnies possèdent sur les utilisateurs conduit à ce que la chercheuse Amber Case appelle « invisible buttons » (les boutons invisibles).

Un bouton invisible est une zone dans l’espace qui est « cliquée » lorsqu’une personne ou un objet se déplace dans cet espace physique. Il peut s’agir d’un carré de deux millimètres sur un lecteur de carte bancaire pour permettre les paiements, ou d’un espace grand comme une pièce, qui saurait allumer ou éteindre la lumière selon votre présence. Avec Philipps Hue et sa technologie de lumières intelligentes, c’est d’ores et déjà possible.

Si les boutons invisibles se limitaient à des interrupteurs de type on-off, cette technologie n’offrirait pas des possibilités réellement utiles. Or les actions qu’ils déclenchent peuvent-être modifiées par une infinité d’autres variables, comme le moment de la journée, nos actions précédentes, les actions des autres, ce que Google sait sur notre calendrier…et ils deviennent ainsi rapidement une manière de programmer notre monde physique.

Que nous ayons besoin aujourd’hui d’un smartphone agissant comme un capteur de proximité est juste un artefact de l’avancement technologique actuel. La même chose peut être effectuée avec un certain nombre d’autres capteurs connectés à internet, comme par exemple le capteur Spotter, qui arrive à déterminer, le mouvement, la lumière, la température ou l’humidité.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Apple et son rôle dans le développement des objets connectés

Apple Store Fifth Avenue, New York - Apple

Apple a bien l’air d’apprécier l’idée des boutons invisibles. Bien que la firme ai été relativement silencieuse sur cette technologie, elle a récemment lancé iBeacon, une fonctionnalité qui permet à tout iPhone ou smartphone Android de connaître sa position dans l’espace au centimètre près. Autrement dit, c’est un GPS qui fonctionne aussi à l’intérieur, et en bien plus précis, ce qui permet de donner une nouvelle dimension aux boutons invisibles.

Que peuvent tirer Apple et ses consommateurs de la technologie iBeacon ? Et bien Apple a encore plus accès à ses consommateurs, et les consommateurs ont plus accès à Apple. Les Apple Stores sont désormais équipés de iBeacon.

Il est intéressant de remarquer que les signaux émis par n’importe quelle radio iBeacon peuvent-être réceptionnés par des smartphones sous Android et Windows, ce qui montre la volonté de domination d’Apple sur cette nouvelle technologie qui pourrait à l’avenir devenir omniprésente dans nos smartphones.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Les systèmes d’anticipation et la fin des interfaces

Bracelet intelligent - Nike Fuel

Une fois qu’internet connaît nos intentions et nos positions, les objets que l’on porte sur nous (bracelets de santé, montres et lunettes intelligentes…) et chez soi (thermostats intelligents, lumières, systèmes d’alarmes de verrouillage…) peuvent tous être programmés pour interagir.

Par exemple, un foyer intelligent saura a quelle heure vous vous levez avec l’activité de votre bracelet moniteur et lancera le chauffage, le café et désactivera l’alarme automatiquement. C’est l’objectif d’entreprises comme Smartthings, qui veulent rendre internet physique accessible au plus grand nombre, pas seulement aux techniciens et au férus de technologie.

Cet ensemble d’automatisations font parti de ce que l’on appelle « antipatory computing », tout un système de boutons invisibles et autres informations contextuelles qui permettent à internet de faciliter votre quotidien. Google Now est un bon exemple du potentiel de cette technologie. Tant que vous êtes connecté, Google a accès à l’ensemble de la data que vous créez -e-mails, contacts, calendriers, réseaux sociaux- et aussi à votre data implicite, comme votre historique de navigation. Et si on rajoute vos informations de localisation, cela donne à Google Now la possibilité de faire a peu près ce qu’il veut, de l’envoi d’informations ultra ciblées selon le quartier où vous vous trouvez à des informations sur l’émission de télévision que vous êtes en train de regarder.

Alors que faut-il pour qu’une majorité d’entreprises s’attaque à l’informatique d’anticipation ? Certaines compagnies se spécialisent dans le « reality mining » (l’exploration de la réalité), autrement dit l’utilisation de données pour créer une prévisibilité dans notre vie quotidienne. C’est une mine d’or potentielle pour les marketeurs qui veulent cibler la publicité en temps et lieux. Les marketeurs commencent déjà à exploiter cette technologie pour cibler à la fois en ligne et en publicité physique.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Les ordinateurs portatifs nous permettrons de rester connectés en permanence

L’étape suivante de l’internet des objets va être de combiner différents flux de données récupérés dans la réalité, de votre localisation jusqu’au membres de vos réseaux sociaux. C’est ce qu’on appelle « sensor fusion », que l’on pourrait traduire par la fusion des capteurs, une étape obligatoire dans les projets de big data.

Savoir où vous êtes tout au long de la journée indépendamment n’apporte pas grand chose, mais rajoutez des informations sur les personnes qui vous entourent et un algorithme spécifique et l’on pourra vous prédire lequel d’entre eux sera plus susceptible de vous refiler un rhume. Créer des connections, c’est à dire du sens, est la clé pour rendre ces milliers d’informations utiles.

En d’autres termes, l’internet des objets va remplacer internet, mais non en proposant une nouvelle façon d’expliciter nos envies à un ordinateur, mais en laissant les appareils réagir automatiquement grâce à la détection de nos actions via des dispositifs connectés à internet.

A certains égards, dans un futur proche, interagir avec un ordinateur sera davantage leur dire ce qu’il ne faut pas faire, au moins jusqu’à ce qu’ils deviennent assez intelligents pour réaliser que nous modifions notre routine quotidienne.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Détecter et répondre à nos besoins, nos envies et nos émotions

Si tout ça ressemble fortement à une manière déguisée de vouloir lire dans nos pensées, c’est peut-être parce qu”au fond il s’agit de cela. Une fois que la plupart de nos objets seront à la fois dirigés par ordinateurs et capables de percevoir le sens de nos actions et d’y répondre, le monde deviendra une espèce de créature vivante.

Le monde numérique et le monde physique vont petit à petit fusionner et créer ainsi une représentation virtuelle de l’ensemble de nos dispositifs physiques. On pourra créer un monde physiquement programmable, capable de changer en réaction à un changement numérique.

Si l’idée de fusionner votre esprit et votre corps avec internet vous séduit c’est plutôt une bonne nouvelle, mais si vous espériez que dans le futur se couper du monde serait aussi simple que d’éteindre son portable, et bien vous allez sûrement avoir des mauvaises surprises.


Découvrez aussi :

- A quoi ressemblera Google dans 10 ans ?

- Design : 10 packagings originaux et astucieux

- 15 chiffres e-marketing que tous les marketeurs doivent connaitre

N’oubliez pas de partager cet article avec vos amis !

Les 5 derniers blogs

La MarketingBox, l'outil indispensable pour les étudiants en Marketing

digiSchool

03 Juin 2015 | Blog

La MarketingBox, l'outil indispensable pour les étudiants en Marketing

0

Vous avez du mal à apprendre vos cours de Marketing ? MarketingBox est l'Appli mobile qu'il vous faut !

Etude sur le changement de nom de Otto-Office en France

digiSchool

29 Octobre 2014 | Blog

Etude sur le changement de nom de Otto-Office en France

Découvrez à travers cet articles, les raisons et les enjeux d'un changement de marque dans un groupe.

Darketing Saison 6, épisode 1 Oxmo Puccino

digiSchool

23 Octobre 2014 | Blog

Darketing Saison 6, épisode 1 Oxmo Puccino

0

Dans cet épisode de darketing, retrouvez l'interview exclusive d'Oxmo Puccino qui décrypte pour vous les usages de Twitter et les modes de langage.

Echangez votre rapport de stage contre un iPad mini

digiSchool

23 Juin 2014 | Blog

Echangez votre rapport de stage contre un iPad mini

0

Grâce à l'équipe de digiSchool, tentez de gagner un iPad mini chaque semaine en participant au concours "Rapport de stage".

Trouvez un job d'été facilement grâce aux conseils de digiSchool !

digiSchool

28 Mai 2014 | Blog

Trouvez un job d'été facilement grâce aux conseils de digiSchool !

0

digiSchool vous a préparé un dossier spécial job d'été, afin de vous aider dans vos recherches et dans vos candidatures. Conseils, interviews, idées ... Tout y est !

Alerte email Tous les articles par mail gratuitement

Une alerte mail par semaine maximum. Vous pourrez vous désinscrire facilement. Aucune publicité.

Questions / Réponses

EN DIRECT DES FORUMS

30191 messages 110454 réponses