Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le marketing book

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter
Cuisine et Réseau Social : la création de Super...

Blog

30 novembre 2010 | Blog

Cuisine et Réseau Social : la création de Super Marmite

Publié par Marketing Etudiant
Salut, je te recommande la lecture de ce document : http://www.marketing-etudiant.fr/blog/cuisine-reseau-social-creation-super-marmite.php sur digischool Marketing.
super marmite

Olivier Desmoulins, co-fondateur de Super Marmite, réseau social de proximité pour acheter et vendre des plats faits maison, nous parle de la création de son entreprise et de l’intérêt de fréquenter des évènements de type B2B comme le salon LeWeb ou encore les StartUp Week End


entrepreneuriat


- Qui êtes vous ? Quel est votre parcours ?

Olivier DesmoulinJe m’appelle Olivier Desmoulin. Après une classe prépa au lycée Lakanal, j’ai suivi un cursus d’ingénieur à l’ESIEE. J’ai ensuite travaillé comme développeur dans une SSII avant de démissionner pour faire le master Design Industriel & Conduite de l’Innovation de Strate Collège designers. J’y ai étudié le design industriel et ai appris à envisager les sujets d’innovation avec une approche tant centrée sur l’utilisateur final que sur le contexte global de développement des produits et des services (comprendre l’écosystème du projet, tirer parti pris des savoir faire de la société etc)

Suite à cela, je suis entré dans une agence qui travaille sur la conception et le développement de plateformes web innovantes pour le compte de startups et de grands comptes. Cette expérience au contact de développeurs web, de designers et de web entrepreneurs m’a permis de nourrir une culture du design au croisement des technologies web et de la recherche sur l’expérience utilisateur, très en phases avec les préceptes du Design Thinking.


-    Quel est le principe de Super Marmite ?

Super Marmite, c’est le réseau social géolocalisé pour rechercher et vendre des petits plats faits maison entre particuliers. Nous avons mis en ligne une 1ère version mi septembre et avons progressivement ouvert les portes de notre site au cours des 2 derniers mois.

Le principe, c’est de permettre à des personnnes qui cuisinent, de proposer des parts supplémentaires de leur repas aux utilisateurs de leur quartier. Pour les gastronomes pressés, c’est la possibilité d’accéder au menu des petits plats faits maison du quartier et de passer commande directement auprès des cuisiniers. En offrant une alternative saine et équilibrée à la restauration à emporter classique, nous proposons aussi d’éviter le gaspillage et de recréer du lien social de proximité autour du repas.


- Pourquoi avoir choisi ce secteur ?

Ce projet, c’est avant tout la réponse à un besoin que nous avions pu rencontrer dans nos modes de vie urbains, où le choix d’un repas est trop souvent imposé par les contraintes du quotidien, alors que paradoxalement, l’intérêt des français pour la gastronomie et le bien manger a rarement été aussi important.


- Comment s’est passé la création d’entreprise ?

L’idée est simplement venue un soir, en rentrant tard du bureau, alors que j’avais faim, que je savais que mon frigo était vide. Je souhaitais la simplicité de la vente à emporter, mais sans le côté impersonnel et avec un repas équilibré. Je me suis dit que tout autour de moi, il y avait au même moment plein de personnes qui cuisinaient chez eux et que parmi les repas qui se préparaient, il y en avait sûrement qui raviraient mes papilles.

Super Marmite, c’est à la fois « menu » des plats faits maison du quartier et le service qui permet de mettre en relation les personnes qui cuisinent et les personnes qui recherchent un repas. En parlant de cette idée à différentes personnes, on sentait à la fois que l’idée plaisait, mais qu’elle laissait dubitatif sur le fait de savoir si des gens oseraient aller frapper à la porte d’autres personnes pour récupérer des repas.

C’est la volonté de faire un test grandeur nature pour valider ce point qui nous a fait démarrer le projet.


- Quelle a été votre stratégie de départ ?

Sur le démarrage, notre priorité était de tester le concept. Deux points étaient alors essentiels pour nous : développer un produit minimum qui puisse être testé rapidement, et avoir accès à une communauté de testeurs suffisamment importante pour récupérer des feedbacks riches pour valider nos hypothèses ou adapter le concept.

Nous avons donc travaillé à la définition du produit minimum viable, tout en fédérant une communauté autour du concept en étant présents sur plusieurs réseaux sociaux. Ce qui est intéressant, c’est que dès le début, le dialogue avec la communauté nous a permis de mieux comprendre certaines attentes et d’ajuster la définition de notre service.


Super Marmite

- Comment s’est passé le lancement ?

Quelques jours après la sortie du site, nous avons eu quelques articles de presse qui nous ont permis de faire connaître le service et de faire venir beaucoup de nombreux inscrits. Le problème, c’est que notre service n’était alors pas du tout optimisé et que les utilisateurs rencontraient de nombreux problèmes sur le site.

Nous avons été submergés de mails auxquels il nous fallait répondre, tout en développant les mises à jour permettant de corriger certains bugs et d’optimiser le service.

- Avec le recul, quels conseils donneriez-vous aux futurs entrepreneurs ?

Pendant mes études, et même après, j’ai eu de nombreux projets d’entreprises qui ne dépassaient pas l’état de powerpoint (je suis un expert du powerpoint :) ). Plusieurs dizaines de slides pour expliquer pourquoi ce concept est génial, pourquoi les gens vont adorer, comment il va générer de l’argent, comment on va faire de la communication, comment on va le vendre etc… mais sans jamais réellement passer à l’acte, ni avoir la possibilité de valider concrètement nos hypothèses.

Le projet Super Marmite est né de la volonté de changer d’approche. Nous ne savions pas si les gens allaient l’utiliser, mais nous avons eu envie de développer quelque chose pour de vrai, et de le tester auprès de vrais utilisateurs.

Cela nous a entrainé dans une spirale vertueuse où le prototype que nous avons réalisé est devenu en quelque sorte notre bébé, que nous voulions sans cesse peaufiner pour en faire un produit de mieux en mieux.

Mon conseil, c’est donc de passer à l’acte au plus tôt, de mettre la main à la pate, et ensuite, de se laisser porter par le feu de l’action, tout en affinant jour après jour sa stratégie et sa vision.


- Votre société a été montée dans un contexte particulier, un Startup WeekEnd, comment cela s’est passé ?

Le principe, c’est de travailler avec une équipe de personnes rencontrées sur place pendant 54h non stop sur une idée de Startup, pour aboutir à une 1ère démo et un projet à présenter devant un jury d’experts le dimanche soir. Le startup weekend, c’est une expérience de travail grisante et intense, mais c’est surtout une occasion de rencontrer différents profils et de se confronter à des manières de travailler assez courantes dans le monde des startups.

Lors du 2ème Paris Startupweekend à HEC, j’avais pitché l’idée de Super Marmite et monté une équipe sur le projet. Nous avons travaillé d’arrache pied et développé une démo assez sympa, mais notre présentation finale était assez brouillon et le jury n’avait pas bien compris où nous voulions en venir. C’était un 1er semi échec, mais qui nous a été très profitables, car il nous a obligé à revoir sérieusement notre concept et sa formulation.


- Vous serez présent la semaine prochaine au salon Le Web, qu’attendez vous de cela ?

Nous avons été sélectionnés pour participer à la startup compétition. Pour nous c’est une occasion unique de présenter le projet à des professionnels du web, et de lui donner de la visibilité dans un contexte international.

Nous espérons donner un coup de boost à notre projet et faire des rencontres intéressantes. Enfin, c’est une occasion de suivre l’actualité du web et de découvrir ce que l’avenir nous réserve sur les usages du numérique depuis les 1ères loges.


- Quel est l’intéret de participer à des évènements pour entrepreneurs ?

Je dirais que le 1er intérêt, c’est le partage d’expérience. En effet, les évènements pour entrepreneurs sont souvent l’occasion d’échanger sur nos projets, d’apprendre des aventures de chacun, de recueillir des conseils avisés.

C’est aussi l’occasion de nouer des contacts avec des personnes complémentaires avec qui nous pourrons éventuellement collaborer dans le futur.


- Quelles sont les perspectives d’avenir de Super Marmite ?

Nous allons encore améliorer le service existant, tout en développant davantage notre communauté sur l’ensemble du territoire, en travaillant notamment avec des acteurs locaux. Nous avons aussi une application mobile dans les cartons et la volonté de nous étendre à l’international.


Vous pouvez nous retrouver sur Twitter ( @super_marmite ); sur Facebook sur la page de Super Marmite et bien sûr sur le blog de Super Marmite



entrepreneuriat

2

30 novembre 2010 22:10

votre idée est originale mais en fait est elle si differente de l’idée de resto club?

2 décembre 2010 9:15

Hello Julien, merci pour la publication de cet interview d’Olivier. Super Marmite va décoller sur les chapeaux de roue dés 2011 ; s’il y en qui sont partant pour l’aventure, c’est le moment. ^^

@messank7 Yes, je crois que le concept est pas mal différent, car Super Marmite est un réseau social pour que les cuisiniers puissent faire valoir leurs compétences et gagner en grade, tandis que les gastronomes pressés peuvent commander directement en ligne depuis le “menu de le quartier” que Super Marmite leur révèle.

Les 5 derniers blogs

Sujet d'étude - BAC STMG - Option Mercatique - 2014

Marketing

10 Août 2012 | Blog

Sujet d'étude - BAC STMG - Option Mercatique - 2014

Cette année, les sujets d'études du bac STG couvrent de nombreuses problématiques Marketing, principalement dans l'étude en amont des marchés ou des consommateurs.

Forum Initialis le 8 septembre à Paris

Marketing

29 Août 2011 | Blog

Forum Initialis le 8 septembre à Paris

0

Le Jeudi 7 Avril 2011 prochain se déroulera à Paris le forum Emploi organisé par Initialis. Cette initiative permet aux étudiants de rentrer en contact avec de nombreuses sociétés proposant des emp...

Retour sur LeR3 et Interview de MamyStory: lauréat du Startup Weekend

Marketing

25 Mars 2011 | Blog

Retour sur LeR3 et Interview de MamyStory: lauréat du Startup Weekend

0

LeR3, la première manifestation de l'association RiveraCube, s'est déroulé à merveille du 17 au 20 mars jusqu'à la dernière minute. (130 participants au Cocktail de lancement aux Terrasses d’Antipo...

Wizbii : Le réseau entreprenant pour étudiants et jeunes diplômés

Marketing

04 Mars 2011 | Blog

Wizbii : Le réseau entreprenant pour étudiants et jeunes diplômés

Romain Gentil, Co-Fondateur de Wizbii, le réseau professionnel des étudiants et des jeunes diplômés, a accepté des répondre à quelques une de nos questions pour présenter son service et donner plus...

Nordistes, Créez votre Startup en un Week-End

Marketing

02 Mars 2011 | Blog

Nordistes, Créez votre Startup en un Week-End

0

Le premier Startup Weekend à Lille aura lieu du 11 au 13 Mars prochain, au sein d'Euratechnologies. Cet évènement est l'occasion pour les étudiants et les professionnels de créer une startup en 54h...

Alerte email Tous les articles par mail gratuitement

Une alerte mail par semaine maximum. Vous pourrez vous désinscrire facilement. Aucune publicité.