Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le document

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter

BTS CG - Finance d'entreprise Chapitre 2 - Analyse des flux de trésorerie

BTS CG - Finance d'entreprise Chapitre 2 - Analyse des flux de trésorerie

Téléchargement

84 téléchargements

BTS CG - Finance d'entreprise Chapitre 2 - Analyse des flux de trsorerie

Extrait du document

 

Il s’agit ici d’étudier, d’analyser les opérations explicatives de la variation de la trésorerie.

➜ Téléchargez gratuitement ce cours de comptabilité sur l'analyse des flux de trésorerie.

 

 

Plan du document :

 

 

PARTIE I : Préambule

 

 

PARTIE II : La diversité des flux de trésorerie

 

 

PARTIE III : Principaux indicateurs de trésorerie

➣ I. La variation de trésorerie d'exploitation

➣ II. Flux net de trésorerie

➣ III. Interprétation de ces deux indicateurs 

➣ IV. L'engagement humanitaire

 

 

PARTIE IV : Tableau de flux de l'ordre des experts comptables

➣ I. L'organisation

➣ II. Analyse détaillée

 

 

PARTIE V : Mise en pratique

 

 

 

 

Partie I : Préambule

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

➜ COUR DISPONIBLE EN INTEGRALITE SUR LE DOCUMENT

A TELECHARGER GRATUITEMENT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partie 2 : La diversité des flux de trésorerie

 

Une des composantes du diagnostic financier est l’étude de la trésorerie, sa composition et sa formation. Il faut donc comprendre et identifier les différents flux  qui sont à l’origine de sa formation. 

L’activité principale (d’exploitation) doit être génératrice d’un flux net de trésorerie positif. Si le cycle d’exploitation ne permet pas un enrichissement de l’entreprise, sa rentabilité en général compromise.

 

 

 

 

Partie 3 : Principaux indicateurs de trésorerie

 

 

1. La variation de trésorerie d'exploitation (△ TE)

 

a) Généralité 

 

Elle représente la liquidité produite par l’entreprise issue de la période étudiée du seul fait de ses opérations d’exploitation. Il est donc très important d’en assurer le suivi régulier et de vérifier que les opérations qui les génèrent sont profitables.

 

            Produits d’exploitation encaissés – charges d’exploitation décaissées = △ TE

 

 

➜ RETROUVEZ LA SUITE CETTE PARTIE SUR LE DOCUMENT A TELECHARGER GRATUITEMENT.  

 

 

 

 

2. Flux net de trésorerie lié à l'activité (△ TA)

 

Cet indicateur tient compte des opérations d’exploitation, mais également des autres opérations de gestion capables d’engendrer des flux de trésorerie. Il tient compte de tous les comptes de gestion à l’exception de ceux non porteurs de flux de trésorerie.

 

△ TA = produits de gestion encaissés (sauf produits des actifs cédés (775)) – charges de gestion décaissés

 

Petit rappel qui a de l’importance :

Les produits des cessions des éléments d’actif traduisent bien un flux de trésorerie, mais ils entrent dans la catégorie des investissements et non de l’exploitation. 

C’est aussi :

 

△TA = CAF - △BFR

 

 

3. Interprétation de ces deux indicateurs : △ TE et △ TA

 

Ce sont des outils d’aide à la détection des difficultés des entreprises

 

► la variation de trésorerie d’exploitation s’intéresse aux affaires courantes de l’entreprise dans ce qui constitue son métier ou son objet. Il est important que l’exploitation produise des liquidités ; L’excédent de liquidités doit permettre de couvrir toutes les autres charges (charges financières, impôts, charges exceptionnelles) et de financer une partie de la croissance (autofinancement).

 

► la variation de trésorerie liée à l’activité prend en compte des éléments que la variation de la trésorerie d’exploitation ignore. Cet indicateur tient compte des opérations d’exploitation, ainsi que des opérations dites de répartition (charges financières, dividendes versés et impôts sur le bénéfice). Cet indicateur doit donc être positif et traduit une rentabilité satisfaisante de l’entreprise.

 

 

 

 

Partie 4 : Tableau de flux de l'ordre des experts comptables

 

 

 

➜ RETROUVEZ CETTE PARTIE SUR LE DOCUMENT A TELECHARGER GRATUITEMENT.  

 

 

 

 

 

Partie 5 : Mise en pratique

 

 

Soit une petite entreprise achetant et revendant des foyers fermés pour cheminées d’intérieur.

De nombreuses informations vous sont fournies :

- Pendant l’exercice 2014, l’entreprise a acheté 200 foyers au coût moyen de 620 €. Les ventes ont concerné 180 foyers. Au 1er janvier 2014, la société disposait de 12 foyers. En fin d’année, le stock final représentait 32 foyers.

- les créances d’exploitation étaient de 1800 € au 31/12/2013

Les créances d’exploitation au 31/12/2014 étaient de 1920 €

- les dettes d’exploitation de 2013 se montaient à 1710 € et celles de 2014 à 1790 €

- les créances diverses de 2013 étaient de 1435 € et celles de 2014 étaient de 1998 €

- les dettes diverses de 2013 s’élevaient à 1335 € et celles de 2014 étaient de 1653 €

 

Vous disposez d’un compte de résultat simplifié. Il est complété des informations suivantes :

- les charges financières sont constituées de 460 € de dotations pour dépréciation et de 400 € d’intérêts et charges assimilés.

- les produits financiers concernent « des autres intérêts et produits assimilés ».

- les charges exceptionnelles concernent des dotations, dépréciations et provisions.

- les produits exceptionnels sont relatifs à des opérations de gestion.

Donne ton avis !

Rédiger votre avis

(50) Valider
Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de digiSchool marketing le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Les avis sur ce document