Marketing book Fermer

Marketing book gratuit - 245 pages

Télécharger

Merci de vous inscrire pour télécharger le marketing book

Je crée un compte gratuit

S'inscrire OU

J'ai déjà un compte

Se connecter
bouton telecharger

IV.6 Mode fixation prix et coût

Pour fixer un prix, il est utile de distinguer d'une part, les coûts fixes et les coûts variables et d'autre part, les coûts directs et les coûts indirects.
La répartition entre les coûts fixes et les coûts variables repose sur la liaison entre le coût étudié et le niveau d'activité.
Lorsqu'une entreprise cherche à estimer un coût, elle doit tenir compte de ses perspectives d'évolution en fonction de la production.
Cette évolution dépend de 2 éléments :
  • du niveau de production
  • et de la production cumulée.
Au cours d'une période donnée, si la production augmente, le coût du produit baisse. Mais il faut noter que si la production augmente trop fortement cela risque d'entraîner des suppléments de coûts fixes liés à la surproduction des équipements. Ce qui implique qu'il soit alors nécessaire d'augmenter la capacité de production.

1 - La fixation des prix à partir des coûts

De nombreuses entreprises fixent leurs prix en fonction des coûts.

1 - La méthode du prix de revient plus une marge

Cette méthode implique de vérifier que le prix de vente auquel on aboutit permet de vendre une quantité égale ou supérieure à celle qui est indispensable pour obtenir le prix de revient de départ.
La détermination du coût de revient à partir du coût total implique que l'on impute à chaque unité vendue une partie des frais fixes.
Autrement dit, il faut ajouter au prix de revient réel du produit une marge exprimé en pourcentage.
Prix de vente = coût complet (full cost) + marge (exprimée en %)
C'est une méthode assez approximative qui ne tient compte ni de la demande ni de la concurrence. Elle est plus facile à utiliser par les distributeurs qui raisonnent plutôt à partir de leur prix d'achat que de leur prix de revient.

2 - Le taux de marque

Le prix est calculé en fonction du rapport entre la marge commerciale et le prix de vente.
Taux de marque = marge brute
Prix de vente
Avec Marge brute = prix de vente - coût d'achat
Exemple
Une entreprise pratique un taux de marque de 20%.
Travail à faire
A quel prix doit-elle vendre un produit qu'elle paye 250 € ?
Réponse
On sait que : Taux de marque = marge brute
Prix de vente
Sachant que la Marge brute = prix de vente - coût d'achat
La formule précédente devient :
Taux de marque = prix de vente (PV) – coût d'achat
Prix de vente (PV)
Soit en tenant compte des données :
20% = PV - 250€
PV
0,20 x PV = PV - 250
0,20PV – PV = - 250
PV ( 0,20 – 1) = - 250
PV (-0,8) = - 250
PV = -250 = 312,5 €
-0,8
Donc le produit devra être vendu à 312, 50 €.

3 - Le taux de marge

Il s'agit ici d'appliquer un taux de marge qui est le rapport entre marge commerciale et coût d'achat.
Taux de marge = marge brute
Coût d'achat
Exemple
Une entreprise pratique un taux de marge de 10%. Elle achète un produit 320 € et supporte des coûts d'approvisionnement de 7%.
Travail à faire
A quel prix doit-elle vendre ce produit ?
Réponse
Le coût d'achat est égal à = 320€ x 7% = 342,40€
Nous savons que : Taux de marge = marge brute
Coût d'achat
Or, nous cherchons le prix de vente. Donc, il nous faut utiliser la formule :
Marge brute = prix de vente - coût d'achat
Ce qui fait que la formule précédente devient :
Taux de marge = prix de vente (PV) - coût d'achat
Coût d'achat
D'où, d'après les données :
10% = PV - 342,40
342,40
0,10 x 342,40 = PV - 342,40
(0,10 x 342,40) + 342,40 = PV
Donc : Le prix de vente = 34,24 + 342,40 = 376,64 €

4 - Le coefficient multiplicateur

Le coefficient multiplicateur est employé couramment dans le commerce de détail. Il permet de calculer un prix de vente TTC directement à partir d'un coût d'achat HT. Il permet de fixer les prix à venir.
Coefficient multiplicateur = 1 + taux de marge
Le coefficient multiplicateur constitue un argument de vente pour le producteur qui peut ainsi proposer à un distributeur des produits avec des prix de vente publics conseillés.
Pour mesurer le coefficient multiplicateur, et par conséquent la marge qu'il peut espérer, le distributeur devra diviser ce prix conseillé par le prix d'achat.
Coefficient multiplicateur = prix de vente conseillé
Prix d'achat
Exemple
Une société achète un produit 200 €. Elle pratique un taux de marge de 10%. Le taux de TVA est de 5,5%.
Travail à faire
Quel coefficient multiplicateur utilise-t-elle ?
Réponse
Prix de vente HT du produit = 200 x 10% = 220 €
Prix de vente TTC du produit = 220 x 5,5% = 232,10 €
Le coefficient multiplicateur est donc égal à :
Coefficient multiplicateur = prix de vente conseillé = 232,10 = 1,1605
Prix d'achat 200
bouton telecharger